L comme… Laplace

0

Autre arlésienne bien connue des sitcoms AB, « Monsieur Laplace » est le patron des salles de sport. La présence d’un tel décor est primordiale, puisque les sitcoms AB mettent en scène les corps. Les protagonistes, qu’ils soient de jeunes adultes ou en pleine force de l’âge, exhibent, questionnent et cultivent leur corps. Ce sont principalement les filles qui viennent régulièrement pratiquer des activités physiques. Leur objectif n’est pas d’ordre sportif mais de perdre des kilos pour plaire aux garçons , dans le contexte du « diktat de la minceur » qui règne dans les sitcoms AB.

Monsieur Laplace est présent dans deux sitcoms qui ont la salle de sport comme décor clé des intrigues. Dans les Filles d’à Côté, Monsieur Laplace est à jamais associé dans la mémoire collective des téléspectateurs au mythique Gérard, qui gère avec dévouement la salle de sport. A l’instar du patron de la cafète, Monsieur Laplace est dépeint comme un patron tyrannique qui maltraite psychologiquement son employé. Gérard est tellement exigeant avec lui-même qu’il fait tout son possible pour satisfaire les exigences démesurées de son patron (il suffit de le voir s’acharner à plier et replier les serviettes de bain).gerard serviettes

Monsieur Laplace est aussi « présent » dans les Années Fac en tant que patron de Luc et Anthony. Il doit alors gérer l’attitude des deux playboys, respectivement prof de tennis et de karaté. L’infernal duo est en effet davantage intéressé par la possibilité de draguer la masse de jeunes filles inscrites à la salle de sport. Toujours en retard ou de mauvaise humeur, Luc et Anthony sont certainement les pires employés imaginables. Le patron tente alors tous les stratagèmes possibles pour surveiller et punir ses deux employés. Il va jusqu’à engager des espions et placer des caméras de surveillance, sous la houlette de son homme de main Martial Naux. Une vision du patronat finalement plutôt crédible et visionnaire.

Enfin, il est à noter que le nom de Laplace n’est pas étranger aux amateurs des 2b3. La sitcom Pour Être Libre incorpore à son tour un Monsieur Laplace, lui aussi patron de son état. Toutefois, ce Laplace n’a plus rien à voir avec son homonyme. Présent à l’écran, c’est un patron « cool », une sorte de réincarnation de Fonzie guidant les 2b3 vers leur destinée, celui de devenir des « stars ».

Commentaires