H comme… Homosexualité

0

Il va sans dire que l’homosexualité masculine dans les productions AB est soit un tabou, soit traitée avec toute la panoplie de clichés du genre. L’esprit de la « Cage aux folles » plane en effet sur les rares « pd » d’AB. Ce sont principalement les « folles » de service sont que Gérard des Filles d’à Côté et le fantasque Omnès d’Élisa un Roman Photo. Pour le reste, il n’y a aucun personnage principal qui soit gay ou lesbien (pas même bisexuel).

Un acting toujours d'une grande sobriété.

Pire, le personnage de Gérard que l’on croyait homosexuel finit par épouser une… femme ! Il faudra donc attendre le retour l’arrivée des Mystères de l’Amour en 2010 pour que l’univers AB franchisse enfin le pas : pour la première fois une relation homosexuelle entre deux personnages phares de la saga est à l’honneur, l’incroyable liaison entre Nicolas et José. Néanmoins, si le buzz est énorme et assure à la série une énorme exposition médiatique, le fameux épisode qui traite de cette relation homosexuelle abracadabrantesque entre les deux héros reste encore ultra caricatural et surtout, s’avère être un simple rêve absurde de Laly…

Le plus grand coup médiatique de JLA dans les 2000's, avec une pseudo histoire gay donc.

Heureusement, la série des Mystères de l’Amour finit par intégrer de « vrais » personnages homosexuels, plus ou moins « normaux » : le fils de José et de Cathy et un certain Sylvain. Ce dernier aurait pu être enfin le personnage gay drôle et génial tant espéré, mais son histoire d’amour avec Chloé a refroidi les attentes d’une partie du public. En effet, on apprend qu’il est devenu « homo » par simple déception amoureuse, et qu’il aime avant tout les femmes. De même, si l’homosexualité féminine est la grande absente des années sitcoms, sa place dans les Mystères de l’amour est plutôt décevante, car elle obéit avant tout aux fantasmes masculins habituels sur le sujet.

Commentaires