Top des personnages « casse-totoches » d’AB

0
  • N’ayant pas réussi à faire un top de 1 à 10, nous avons décidé de les noter de 1 à 5 totoches, nous faisons part de notre barème :

    x1 TotocheV : C’est un peu comme écouter le single de Camille Raymond 3 fois de suite, migraine.
    x2 TotocheV : C’est voir Luc et Justine se rouler des galoches pendant 30 minutes, sale.
    x3 TotocheV : C’est subir un show avec les Uggly Twins en guest dans votre rade favori, glauque.
    x4 TotocheV : C’est écouter Madame Arlette brailler pendant 1h30 non stop, aie les tympans.
    x5 TotocheV : C’est se faire l’intégrale du Collège des Cœurs Brisés sans pause même pour aller pisser, torture.

Annette

Roger et Annette, une relation privilégiée quasiment malsaine.
Quelqu’un a fait chialer Annette ? Qui est-il ? Qu’on le remercie !

Dotée d’un organe vocal à vous faire saigner les tympans, la binoclarde est ce qu’AB a fait de pire : butée, fouille merde, culpabilisante, on se demande d’ailleurs comment Monsieur Girard a pu tomber amoureux d’une emmerdeuse patentée comme elle. Durant 250 épisodes (selon IMDB), celle-ci n’a fait que critiquer Marie, sa femme, on en viendra même à penser si celle-ci ne l’a pas poussée du bateau ! Foutant son nez dans les histoires de fions de ses amies quitte à provoquer des catastrophes, celle-ci ne se remettra jamais en question faisant preuve d’une mauvaise foi qui fera pâlir Patrick Balkany.

TotocheVTotocheVTotocheVTotocheVTotocheV

 

 

Arnaud et Fabien

JLA l’a bien compris quitte à nous gonfler autant y aller en duo, et c’est ainsi que durant 98 épisodes, nous subirons ce duo de furoncles. C’est qu’Azouzou a sérieusement pensé que les élèves de term’ en étaient restés au boules puantes et aux pieds de chaises sciées ! Certes ça pourrait apporter un coup de frais à la série sauf qu’on en bouffe quasiment à chaque épisode, ce qui est un peu bourratif et nous donne envie d’encastrer Zicowsky et Roussel la gueule dans leurs bureaux respectifs.

TotocheVTotocheV

TotocheV

 

 

Aline

Subir Aline c’est un peu comme faire une coloscopie sans anesthésie, c’est plus que pénible. Ce personnage combine tout ce qui se fait de plus horrible chez AB, la jalousie, la mauvaise foi, ce côté « je me mêle de tout et je trouve ça normal » et cette facilité à s’incruster partout comme le lycra sur le cul de Virginie. Aline suinte la lose par tout les pores et on remercie Cécil Maury de nous avoir offert la scène de la Vodka et du karatéka, du pain bénit pour les Sitcomologues.

TotocheVTotocheVTotocheVTotocheVTotocheV

 

 

Greg

Chez Élisa, on ne vous offre pas un mais deux relous, après Aline, voici Greg, à chacune de ses apparitions, il est source de crispation. Il y a un moment où entre deux lignes de coke, les scénaristes ce sont dit « Hey si on lui donnait un gimmick ? Allez  » J’suis vert » , trop fun ! » . Sauf QUE vous l’entendez pas moins de 300 fois en 52 épisodes ! Il le claque sans vaseline dans la moindre de ses phrases sans que ça ait vraiment de sens, il en devient un personnage horripilant qu’on a juste envie d’éclater. A la fin du Sitcom la délivrance sonne, quand Laurent colle une pêche à ce morveux, on est au summum de la jouissance, presque à faire dans son froc tellement c’est bon, comme quoi il y a une justice ! On est verts !

TotocheVTotocheVTotocheVTotocheV

 

 

Guillaume & Jérémie

Guillaume et Jérémy, le duo plus tragique que comique.
Guillaume et Jérémy, le duo plus tragique que comique.

JLA a encore récidivé et a décidé que pour mieux nous torturer il fallait être deux, et c’est ainsi que pendant 70 épisodes nous allons subir les blagues de merdes du duo de la lose. Ayant hérité de la carte « Puceau à vie » dans le Game de JLA, nos deux compères se concentre sur le théâtre, l’amour de leurs vies (de merde), nous subirons donc leurs petits sketchs infâmes et répétitifs pour notre malheur. Nous n’aurons qu’une envie les étouffer avec la plus grosse quantité de crêpes possible.

TotocheVTotocheV

 

 

Marc

On peut voir dans le jeu du regretté Thierry Redler des inspirations De Funèsienne et le considérer aussi comme l’un des meilleurs acteurs d’AB, mais jamais vous ne trouverez plus chiant que Marc Malloy. C’est le top du top : obtus, de mauvaise foi, stalkeur avec ses voisines, gros lourdingue, pique assiette, glandeur. Marc vit aux crochets du trop gentil (et mou) Daniel, profitant des largesses de celui-ci, il passe sa vie à emmerder les « Filles d’à côté », de quoi péter un boulard avec ce type qui a tout d’un nice guy ! Inventant n’importe quel prétexte bidon pour s’incruster chez ses voisines, on subira ses délires pendant beaucoup trop d’épisodes ! Et le pire dans tout ça c’est qu’il arrivera à nous manquer et que ses remplaçants Pierre et Paul, nous paraîtrons insipides comme une chanson de Camille Raymond.

TotocheVTotocheVTotocheVTotocheVTotocheV

 

 

Bob Lornac

Avec une telle chemise, comment ne peut-on ne pas marquer de points ?
Avec une telle chemise, comment peut-on ne pas marquer de points ?

Pour le coup, JLA a légèrement (blague) pompé les Bronzés mais version low coast, le 6ème Musclés de Longjumeau devient donc le Jean-Claude Dus d’AB, nous ne savons pas trop s’il doit en tirer du prestige. Si dans les 80’s et sur environ deux fois 90 minutes (on va zapper les Bronzés 3 parce que) ça pouvait le faire … Sur 85 épisodes de 26 minutes parce que c’est l’histoire d’un mec qui à la poisse au cul et qui se prend râteaux sur râteaux pendant que ses potes tringlent tout ce qui portent un bikini c’est légèrement redondant … Heureusement que le générique est super cool et que le soleil de la Plaine Saint-Denis nous éblouit !

TotocheV

 

Laly

Laly, ce personnage lisse et charmant du début de la série, qui d’un coup devient complètement fantasque, à croire qu’Hélène fabrique du crack dans la chambre de la fac pour payer le loyer et que ça rend tarée ses collocs (cf Johanna). On notera que depuis que Laly a gagné en caractère, sa vie amoureuse est d’une loserie notable, coïncidence ? Nous ne pensons pas ! En gagnant des points de XP de caractère dans le Game de JLA, elle a aussi perdue en crédibilité amoureuse, c’est mieux quand on ferme sa gueule en fait. Même si nous pourrions qualifier Laly de personnage « attachiante » dans Hélène et les garçons, la subir dans les Vacances nous fait vite penser à une sorte de purge. On a envie de l’échanger contre une douche à installer dans la cabane en merde de Nico pour qu’il se lave enfin, un troc utile pour ne plus la souffrir !

TotocheVTotocheVTotocheVTotocheVTotocheV

 

 

Thérèse

Thérèse Niaise.
Thérèse Niaise.

Si Thérèse était un objet, elle serait un paillasson, merci Jean-Luc de faire des personnages féminins avec une image merde. Vendue comme une ex-petite copine idéale par Christian, Thérèse débarque comme un cheveu sur la soupe. Rabaissée au rang de sous merde par celui-ci, elle en deviendra antipathique à exécuter le moindre de ses caprices et à chouiner dès que celui-ci la délaisse. Personne de normalement censé dans cette bande n’est là pour souligner le caractère malsain et abusif de cette relation merdique et dire au Cri-cri que c’est un immonde connard !

TotocheV

 

Benoît

Benoit est certes insupportable, mais ça valait bien le coup d'attendre 30 épisodes pour cette fabuleuse danse.
Le seul truc que Benoit a su gérer, le déhanché …

Benoît nous est vendu comme le jeune premier de l’École des Passions, ça aurait pu le faire vu qu’il est doté d’un physique plutôt avantageux mais le packaging est un peu gâché par ce manque flagrant de charisme. En effet, se taper les tirades du bellâtre c’est aussi excitant que d’écouter son assureur vous parler de votre contrat de mutuelle dentaire ou votre radiologue faire le compte rendu de votre écho endo billiaire ! Et lui même l’a bien compris, éclipsé par le charisme et le sex appeal de l’autre Benoît (Solès), Sorgues a préféré arrêter la comédie, merci pour nous ! Ce qui reste et restera gênant avec ce personnage, c’est l’insistance et le déploiement qu’il met en œuvre pour séduire Julie, c’est à la limite de l’acceptable, encore une fois, même s’il se prend des réflexions personne ne lui dit que « Non c’est non », sale con va !

TotocheVTotocheV

 

Ils auraient pu y être :

Manuela pour son côté pimbêche langue de vipère qui nous donne envie de la baffer, Carmen parce qu’elle n’apporte pas grand chose au sitcom à part se mêler de tout hein Marie Jo, José car dans la caricature du beauf de France croisé bonobo il en tient une bonne, Eric de l’École des passions pour son côté moralisateur et monsieur « Je sais tout », Hervé aka Hernaze en même temps son surnom explique bien les choses, non ? Ainsi que toutes les Abeilles pour l’ensemble de leur carrière !

Pleure pas Manuela, la prochaine fois, on pensera à toi !
Pleure pas Manuela, la prochaine fois, on pensera à toi !

 

Commentaires