« Papy » René Morizur

0

René sentait les choses. Il était notre délégué, préposé aux affaires nécessaires à rendre nos vies plus agréables. Il avait un sixième sens. Le pauvre sacrifiait sans doute son propre amusement au bon déroulement des opérations..
Bernard Minet à propos des tournées des Musclés.

René Morizur, le René des Musclés est mort ce Mercredi 27 août 2009. C’est une bien triste nouvelle. Les sitcomologues saluent l’homme, le musicien et le « comédien » qu’il était.

René, le Musclé le plus cool.
René, le Musclé le plus cool.

Il est décédé d’une rupture d’anévrisme à 65 ans. Hospitalisé depuis plusieurs jours dans un hôpital de Brignolles, René nous a subitement quitté. Pour Bernard Minet, c’est la consternation : « Nous sommes tous choqués. C’est un doigt de la main qui s’en va (…) C’est extrêmement surprenant, je me souviens avoir demandé de ses nouvelles à Framboisier il y a trois jours, et il allait bien, son moral était bon. On ne savait pas à ce moment qu’il était hospitalisé. Se dire que c’est la première disparition d’une figure du Club Dorothée, c’est difficile.» [1]

Si dans l’émotion Bernard oublie quelque peu la mort en 2005 de Giant Coocoo dans un accident de voiture, il est certains que le décès de René marque la fin d’une époque, sachant que les Musclés ne pourront plus jamais être réunis. Pour Eric Bouad, le monsieur cassoulet des Musclés, c’est la mort d’un « très grand musicien, très intéressant et très cultivé, avec qui chacun des moments passés est un bon souvenir. »

« Ce gros con de Carlier aurait pu se renseigner : la carrière de René était loin d’être ridicule »

C'était toujours un plaisir de voir René se lancer dans un solo de sax au Club Do.
C’était toujours un plaisir de voir René se lancer dans un solo de sax au Club Do.

Pourtant, René était un musicien largement sous-estimé par bon nombre de personnes; Le traitement médiatique de son décès en a été malheureusement l’ultime preuve. Ainsi, le « grosniqueur » Guy Carlier s’est moqué dès le lendemain de la mort de René du manque de talent supposé du musicien dans l’émission de radio de Marc-Olivier Fogiel (tout en égratignant au passage une fois de plus le Club Dorothée). Mais ce gros con de Carlier aurait pu savoir que la carrière de René était loin d’être ridicule. Car le « sax-rock » des Musclés a joué aux côtés de Sylvie Vartan, Michel Sardou et s’est aussi produit sur scène en compagnie de Johnny Hallyday et du groupe Magma. Rien que ça. [2] De même, comme le rappelle si bien sa femme, René est « un saxophoniste spécialiste des chorus, classé par les professionnels parmi les meilleurs en France (…), la musique c’est toute sa vie. » [3] C’est peut-être Bernard Minet lui-même qui parle le mieux de René dans son autobiographie : « Les enfants l’ont vu comme un personnage inoffensif, tête en l’air. Il l’était. Pourtant : René était le musicien le plus accompli d’entre nous, celui qui avait tourné le plus souvent, le plus longtemps, et pour le plus grand nombre de gens. »

René ou la bonne humeur incarnée.
René ou la bonne humeur incarnée.

En outre selon son ex-compère, « tout le monde avait du respect pour sa sagesse, ses bons mots et ses talents de musicien« , car René n’avait « rien à envier aux plus grandes rockstars ». En outre, René est dépeint comme un « homme fidèle en amitié« , « fin, épicurien« , en somme « une bonne personne qui apportait de l’harmonie au groupe. » Le sémillant Eric ne tarit pas non plus d’éloges sur lui : « C’était un garçon de réflexion. Il n’hésitait pas à s’isoler pour penser. » Car René était une personne intelligente, ce que manifestement beaucoup de personnes dans la profession n’ont pas voulu comprendre : « René était très cultivé. Promis à de grandes études dès l’adolescence, il avait abandonné la fac pour se consacrer à la musique. » [4]

René et son improbable acting "musclé".
René et son improbable acting « musclé ».

René c’est pour toute une génération « Papy René »

René a donc connu les grandes années AB, jouant au départ les jingles du Club Dorothée, puis participant aux gigantesques tournées de Dorothée. Comme le raconte Minet, René n’était d’ailleurs pas le dernier quand il s’agissait de faire la fête backstage. Il a aussi comme ses camarades participé aux « live » des Christophe Rippert, Anthony Dupray, Hélène Rolles…etc. Avec ses potes Musclés, René enchaîne les succès aux hit parades, avec la Merguez Party, la Fête au Village…etc. Même Le Monde reconnaît aujourd’hui la vraie valeur les Musclés : « Ils n’ont jamais eu la prétention de révolutionner la musique et la comédie mais se sont parfaitement acquittés de la mission qu’ils s’étaient fixé : divertir la jeunesse durant les années Club Dorothée. Aujourd’hui, Les Musclés sont en deuil après la perte d’un des leurs. René Morizur, le Musclé à lunettes, s’est éteint hier soir à l’âge de 65 ans, victime d’une rupture d’anévrisme« . [5]

René a aussi inventé le style Gollum.
René a aussi inventé la pause Gollum.

On se souviendra non sans émotion de sa prestation vocale dans la chanson « La femme à Gégé », dans laquelle René se lâchait comme jamais au son de l’accordéon. Enfin René c’est aussi et surtout pour toute une génération « Papy René », d’après le surnom de Dorothée, le gentil Musclé de la sitcom Salut les Musclés, puis dans la suite La Croisière Folle Amour. Si pour être honnête, son « jeu » n’est pas très développé, il est impossible de ne pas apprécier les nombreuses vannes et les mimiques inimitables de René au beau milieu du jeu psychédélique des comédiens de la série.

Les sitcomologues présentent leurs condoléances aux proches de René, et feront tout pour réhabiliter un beau jour les Musclés.


1- « C’est un doigt de la main qui s’en va »
2- http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Morizur
3- René MORIZUR, premier sax de MAGMA en 1969
4- Minet Bernard, Une vie de folie, Mareuil, Paris,
5- René des « Musclés » est mort

 

Commentaires