Apollon du Miracle de l’Amour, l’interview choc

0

J’ai toujours pensé que Jean-Luc Azoulay était le Homère de l’époque contemporaine.
Apollon, statue du Miracle de l’Amour.

On se souvient tous d’Apollon dans le Miracle de l’Amour, la statue du salon de la fameuse grande maison. Le confident de Laly, présent dans le générique de la deuxième partie de la sitcom post-Hélène et les Garçons. Après la fin de la série et l’exil à Love Island, Apollon n’apparaît plus. Le dieu grec disparaît de la mémoire collective, ou presque, jusqu’à ce que Laly et Béné y fassent référence dans les Mystères de l’Amour.

Ainsi, la nouvelle maison pourrait être l’occasion du vrai retour de ce bon vieux Apollon. Chez les sitcomologues, on verrait avec plaisir son retour et réveiller l’agalmatophilie de Laly, c’est-à-dire une forme rare de perversion sexuelle envers les statues. En totale exclusivité, nous avons eu l’immense chance de retrouver Apollon. Contacté sur Facebook, il a eu la gentillesse de nous accorder un long entretien sans langue de pierre…

Apollon, la première et seule statue créditée dans un générique de série ?
Apollon, la première et seule statue créditée dans un générique de série ?

Les sitcomologues : Apollon, déjà nous te remercions de sortir de ton silence et de nous avoir accordé cette interview. Pour commencer, comment as-tu intégré le casting du Miracle de l’Amour ?

Apollon : De rien. Comme tout le monde, j’ai été choisi par casting. Artémis ma sœur, qui était aussi mon agent à l’époque, a envoyé ma photo à plusieurs agences. Après avoir obtenu mon bac STT pour faire plaisir à mes parents, j’ai voulu tenter une carrière dans le mannequinat. J’ai fait quelques pubs, pour du ketchup notamment, mais le vrai départ pour moi a été quand AB m’a contacté. En fait j’avais été pressenti au départ pour le Miel et les Abeilles, pour faire une « abeille ». Mais c’est finalement Éric Millot qui a été choisi. J’ai jamais su pourquoi, je l’ai trouvé tellement plus nul que moi. Ils m’ont heureusement rappelé deux ans plus tard pour le Miracle.

« Pour moi, Hélène Rollès n’a jamais eu rien à envier à la Hélène de la guerre de Troie ! »

LS : Du coup tu connaissais Hélène et les Garçons à l’époque ? Tu n’as pas eu peur de l’étiquette AB ?

Apollon : Oui je regardais, j’étais fan. J’ai toujours pensé que Jean-Luc Azoulay était le Homère de l’époque contemporaine. Pour moi, Hélène Rollès n’a jamais eu rien à envier à la Hélène de la guerre de Troie ! Et non, je n’ai pas eu peur, je pensais naïvement à l’époque que ce serait un tremplin pour ma carrière.

Apollon a toujours laissé les autres habitants dubitatifs.
Apollon a toujours laissé les autres habitants dubitatifs.

« Patrick a été très gentil avec moi, il m’a tout de suite donné les numéros des meilleurs dealers de la Plaine Saint-Denis »

LS : Comment s’est fait ton acclimatation au sein de l’équipe d’Hélène ? On dit que c’est presque une famille, ça n’a pas été trop dur de s’intégrer ?

Apollon : Tout le monde a été super ! Effectivement il y avait quelques tensions. Hélène était à bout de nerf en 1994, elle fumait quatre paquets de Marlboro Light par jour (pour sa ligne disait-elle). Elle marchait aussi à la coke je crois, enfin j’avais lu ça dans Voici… D’ailleurs elle a vite quitté la série hein.

Patrick a été très gentil avec moi, il m’a tout de suite donné les numéros des meilleurs dealers de la Plaine Saint-Denis. Seul Olivier Sevestre a été froid. Je pense qu’il était jaloux de voir un comédien avec le même « jeu » entrer en concurrence directement avec lui dans l’équipe…

LS : Effectivement, ton jeu était particulier. Tu as mis ton propre style ou c’était totalement imposé par la prod’ ?

Apollon : Il y a en effet beaucoup de moi dans ce qu’on a pu voir à la télévision. Je vais te raconter comment ça s’est passé. Jean-Luc nous a tous invité dans sa grande maison avant le premier tournage. Il y avait beaucoup d’alcool et on a dîné. Ce soir-là, j’ai raconté toute ma vie, mon enfance à Delphes, mon service militaire à Troie, cette embrouille avec l’autre pute de Niobé ainsi que ma grande histoire d’amour avec Daphné. Tout cela a sûrement eu des répercussions sur la nature de mon personnage dans la série, même si j’ai souvent été coupé au montage.

La relation entre Apollon et Laly est parfois très douteuse.
La relation entre Apollon et Laly est parfois très douteuse.

« Quand ce con de suédois gagne au loto, tout le monde part aux Antilles, sauf moi évidement, alors que j’étais devenu super important »

LS : Oui en effet on ne te voit pas souvent… Et avec Laly, c’était comment ? Tu as quand même joué avec elle 99% de tes scènes ?

Apollon : Avec Laly, c’est ce que je te disais, il y a eu confusion entre la vraie vie et la série. Nous avons eu une histoire mais je n’en dirais pas plus, surtout qu’à l’époque Sébastien avait la rage contre moi. Parce qu’elle est là, la vraie raison de son départ avec la greluche pour sa série sur l’école des morpions [L’École des Passions, la série sur le théâtre, avec sa nouvelle compagne Virginie Caren, ndlr]. Il était probablement jaloux de mon style et de mon jeu d’acteur supérieur au sien.

Mais qui a osé souiller Apollon ?
Mais qui a osé souiller Apollon ?

« Pareil pour l’autre pute, celle qui a fait des photos en montrant sa chatte. Elle passait son temps à dire que j’avais pas ma place dans la maison, que je venais pas de l’Antiquité »

LS : Que s’est-il passé à la fin de la série ? Pourquoi n’as-tu pas continué à Love Island ?

Apollon : (énervé, il coupe) Parce qu’ils m’ont viré, tout simplement ! Je sais pas, je devais avoir une trop grande gueule. Et puis ils avaient engagé ce gros connard de suédois, ou allemand, je sais plus. Alors oui quand ce con gagne au loto, tout le monde part aux Antilles, sauf moi évidement, alors que j’étais devenu super important [Il est en effet intégré et crédité au générique, ndlr].

Pourtant, combien de fois ai-je réussi à sauver cette vieille folasse de Laly ? Qui soit-dit en passant n’a pas arrêté de me tripoter devant tout le monde, ce qui me dégoûtait au plus haut point. Pareil pour l’autre pute, celle qui a fait des photos en montrant sa chatte. Elle passait son temps à dire que j’avais pas ma place dans la maison, que je venais pas de l’Antiquité contrairement à ce qu’affirmait Laly… bref toutes ces mesquineries typiques de ces starlettes AB.

LS : Euh, c’est son personnage qui disait ça…

Apollon : Bah voyons, faut pas être naïf. Elle ne pouvait pas me saquer. D’ailleurs elle n’aimait personne. Elle passait son temps à baver sur Hélène, parce que soi-disant elle savait pas chanter. Quelle connasse… Je reste d’ailleurs persuadé qu’elle a été à l’origine de mon ostracisme.

« J’ai voulu expliquer le sort des anciens d’AB mais tout le monde a retenu la prestation de l’autre alcoolo de Corbier. J’étais dégoûté »

LS : Du coup tu as fait quoi par la suite ?

Apollon : J’ai préféré changer d’air. J’ai fait un court-métrage avec Benoît Sorgues et Nathalie Dudeck. Un tournage en Bosnie-Herzégovine, une fabuleuse expérience. Puis j’ai fait du doublage. Ironie du sort, je me suis retrouvé avec Sébastien Courivaud, avec qui je me suis lié d’amitié. Avec lui, on s’est finalement persuadé que c’était un choix, et qu’en s’éloignant on pourrait se faire oublier du « milieu » et revenir un jour… il faut avouer qu’on s’est planté.

Delarue, "ça se discute" : le passage obligé de toutes les ex-gloires des 90's.
Delarue, « ça se discute » : le passage obligé de toutes les ex-gloires des 90’s.

LS : On a pu cependant te revoir à la télé par la suite…

Apollon : J’ai accepté de faire l’émission de Delarue, sur les anciennes gloires d’AB. J’ai voulu expliquer le sort des anciens d’AB mais tout le monde a retenu la prestation de l’autre alcoolo de Corbier. J’étais dégoûté.

LS : Tu parlais notamment des impôts…

Apollon : Ah oui hein. Parce que moi, on m’avait pas prévenu qu’en France c’était pas comme en Grèce. Ces salauds de Bercy ne m’ont pas lâché. Et moi comme un con, j’avais tout claqué en drogues et en putes. Une vraie galère. J’ai même failli m’engager dans la boite de Christophe Rippert, c’est dire à quel point j’étais mal à l’époque.

LS : Tu as fait de la real-tv aussi, une bonne expérience ?

Apollon : Oui j’ai fait Secret Story, l’île de la tentation, l’île de la vérité et l’île des blaireaux. Il fallait bien bouffer !

Il existe au moins à un personnage à qui Apollon pourrait manquer... Laly.
Il existe au moins à un personnage à qui Apollon pourrait manquer… Laly, sa seule « amie ».

« Après José et Nico, une scène de sexe entre Laly et une statue, ça pourrait buzzer non ? »

LS : Et les Mystères de l’Amour ? JLA t’a contacté ?

Apollon : Je serais ravi de revenir. Il manque clairement d’un acteur monolithique comme moi, même si le nouveau mec de Béné, il m’a l’air pas mal dans le genre. Une vraie carpe ! D’ailleurs j’adore le ptit Sri Lankais, je serais ravi de faire des scènes avec lui. Donc que ce soit clair, si JLA me veut, il m’aura. Je suis au RSA actuellement, et j’avoue que je me fais bien chier. Je peux même donner le scénar à JLA : Laly et Béné partent faire une brocante à Jampierre. Elles trouvent rien et juste avant de partir, Laly tombe nez-à-nez avec moi, tout poussiéreux dans un stand oublié de tous. Béné ne veut pas y croire mais Laly le sait, c’est moi. Elle m’achète pour une bouchée de pain et s’excuse de m’avoir lâchement abandonné en partant à Love Island. Replongeant dans ses tendances agalmatophiles, Laly quitte John pour moi. Après José et Nico, une scène de sexe entre Laly et une statue, ça pourrait buzzer non ?

Commentaires