Cédric Cizaire, auteur de Profs & Cie avec Philippe Vasseur

0

J’ai décidé d’enseigner, et si je n’y arrive pas, je giflerai.
A.Bierce.

Cédric Cizaire, un sitcomologue qui s'ignore ?
Cédric Cizaire, un sitcomologue qui s’ignore ?

La Sitcomologie : Qui es-tu ?

Cédric Cizaire : Je m’appelle Cédric Cizaire et j’ai 32 ans malheureusement ! Ça fait 10 ans que je suis à Paris, je suis avignonnais d’origine mais j’ai vécu longtemps à Agen. Je suis venu à Paris pour faire du one-man-show, j’ai participé à pas mal d’émissions comme « Les coups d’humour », « On ne demande qu’à en rire ». J’ai aussi travaillé avec Pierre Palmade et Sylvie Joly pour un spectacle. J’ai fait toutes les scènes parisiennes qui existent ! J’ai aussi gagné deux concours qui m’ont permis de devenir chroniqueur sur RMC et chroniqueur sur Europe 1 !
Puis au bout d’un moment je me suis dit qu’il fallait que j’écrive ma propre pièce de théâtre.

La Sitcomologie : D’où t’es venue cette idée de faire une pièce sur les profs ?

Cédric Cizaire : Je voulais un sujet de pièce original qui changerait des couples, des mariages etc. Il n’y a que ça en ce moment au théâtre à Paris ! Je voulais quelque chose avec un concept assez fort. J’ai commencé à travailler sur la pièce en novembre 2012. A l’époque je ne savais pas qu’il y allait avoir un film « PROFS » (de Pierre-François Martin-Laval NDLR) et la mini-série de TF1 « PEPS » ! Donc les profs c’est devenu complètement le sujet carrément à la mode !
Mais ça me faisait rire de parler de ça car il peut y avoir beaucoup de relations entre les profs, des relations prof/élèves et pas mal de situations marrantes à exploiter.

La Sitcomologie : Donc ce n’est pas une mauvaise expérience ?

Cédric Cizaire : Pas du tout, il n’y a aucune animosité envers les profs ! Moi j’ai passé 5 ans au lycée ! J’y étais très bien, je foutais rien et ça me faisait rire de rester là à m’éclater avec mes copains ! Ce n’est pas une mauvaise expérience, après j’ai mis beaucoup de mes aventures et de ce qui m’est arrivé avec les profs bien évidemment ! Ça n’a rien d’une revanche. Le lycée de la pièce porte le nom de celui où j’ai étudié d’ailleurs.

La Sitcomologie : Tu n’as pas peur de rentrer dans la caricature avec un corps de métier qu’on n’épargne pas beaucoup ?

Cédric Cizaire : Évidemment que des fois on rentre un peu dans les clichés, mais j’essaye de les éviter au maximum. J’évite de tomber dans la caricature du prof à l’ancienne. J’essaye de montrer que tous mes profs sont modernes ! Ce n’est pas une critique sociale sur les profs, c’est plus un moyen de rire pendant une heure ! Ça me faisait rire de parler de relations à travers la salle des profs.

La Sitcomologie : Tu es ami avec Dieu, aka Jean-Luc Azoulay, comment le connais-tu ?

Cédric Cizaire : Je le connais pas ! Je savais pas que c’était Dieu, je connaissais pas ce surnom. Je l’ai rencontré quand j’ai fait l’émission sur IDF1 « Vous avez du talent », je ne le connais que par ce que Benoît et Philippe m’ont raconté de lui.

Benoît Solès qui prend possession de la scène, des restes de la méthode Ferrand ?
Benoît Solès qui prend possession de la scène, des restes de la méthode Ferrand ?

La Sitcomologie : On a vu que tu étais d’Agen, est-ce c’est comme ça que tu connais Benoît Solès ?

Cédric Cizaire : En fait j’étais dans la classe de sa cousine à Benoît, lorsque je suis arrivé à Paris, elle m’a dit « Appelle-le ! Tu le connais pas mais tu verras il est très gentil ! », c’est lui qui a commencé à m’aider pour mon one-man-show à l’époque. Il m’a guidé avant que je vole de mes propres ailes. Il est très bon pour la mise en scène et il a l’œil pour la comédie. Mais là cette fois, c’est moi qui l’engage ! On est devenus les meilleurs amis du monde et on attend qu’une chose c’est de travailler ensemble et on est super contents !

La Sitcomologie : Suis-tu les Mystères de l’Amour ? Qu’en penses-tu ?

Cédric Cizaire : Bien évidement ! Je regarde chaque week-end avec ma femme, ça nous fait rire. D’autant plus que maintenant je bosse avec Philippe le dimanche après-midi, je rentre le soir et je le revois à la télé, c’est trop bon !

« Philippe il ne joue pas, il est ! »

Philippe en plein travail, le tout à côté d'une télécommande de freebox, pratique pour regarder AB1 entre deux scènes !
Philippe en plein travail, le tout à côté d’une télécommande de freebox, pratique pour regarder AB1 entre deux scènes !

La Sitcomologie : Est-ce pour ça que tu as engagé Philippe Vasseur ?

Cédric Cizaire : Très prétentieusement, je l’ai engagé car je trouvais qu’il était parfait pour le rôle et que j’avais envie qu’on le découvre autrement. Philippe il ne joue pas, il est ! C’est le mec le plus drôle des Mystères, il a cette sincérité quand il joue et c’est ça que je recherchais.
Mon objectif c’est que lorsque les gens sortiront de la salle, ils se disent « Putain, mais il joue vachement bien ce mec ! ». J’en ai marre que parce qu’il joue dans les Mystères de l’Amour, il ait l’étiquette « mauvais comédien ». Bon après dans la série, il y en a qui sont nuls, je dirais pas les noms mais ils sont vraiment nuls !

La Sitcomologie : Tu as vu l’épisode ovni où Nico et José couchent ensemble ? Qu’en as-tu pensé ?

Cédric Cizaire : C’est ça qui est magnifique, j’ai pensé à lui une semaine avant. J’ai dit à Benoît : « Pourquoi je demande pas à Philippe Vasseur, est-ce que tu crois qu’il accepterait ? ». Il a lu la pièce et il a trouvé ça super cool. Tout ça c’était trois jours avant ce gros buzz. C’est là que j’ai eu le choc : « Putain, il y a José et Nicolas qui couchent ensemble, qu’est-ce que c’est que cette connerie ! ». J’ai trouvé ça super marrant mais j’espérais que ce soit une connerie car ça aurait été ridicule si c’était vrai ! Puis c’était tellement ridicule quand Cricri fait sa muscu ! Tout était ridicule ! Je me suis dit que ça devait être une grosse connerie et que Azoulay s’était fait plaisir ! J’étais assez déçu que l’audience ne suive pas plus que ça !

Mythique José...
Mythique José…

La Sitcomologie : Et celui de l’Annettegate alors ?

Cédric Cizaire : Ah si je devais choisir une personne parmi tout AB, ce serait Monsieur Girard ! C’est mon idole, je l’adore, il me fait rire. Et j’avais espéré que ça arrive et quand j’ai vu qu’ils étaient ensemble, j’ai trouvé ça extraordinaire, je me suis dit c’est bon tout a été fait, il faut arrêter la série !

« Quand tu revois Johanna et qu’il y a la musique Peut être qu’en septembre tu pleures ! »

La Sitcomologie : Pourquoi tu as contacté la Sitcomologie ? Que penses-tu des sitcoms ?

Cédric Cizaire : C’est Benoît qui m’a parlé de vous. Je prends ça au 4ème degré ! Je suis un fana d’AB parce que ça me fait rire. La nuit quand je travaille, les ¾ du temps je regarde Hélène et les Garçons, Premiers Baisers … Je connais tout sur tout ! Je peux te dire qui a couché avec qui, qui a fait quoi et à quel moment ! C’est assez marrant de voir ce que AB suscite, pour certains, c’est de la nostalgie … Quand tu revois Johanna et qu’il y a la musique « Peut être qu’en septembre » tu pleures !

Jéromine Chassériaud et Béatrice Costantini en pleine répétition.
Jéromine Chassériaud et Béatrice Costantini en pleine répétition.

La Sitcomologie : Expliques-nous ton choix de casting…

Cédric Cizaire : Ce qui était sûr et certain c’est qu’il y aurait Philippe et Benoît en alternance car tous les deux ont des plannings chargés, Philippe 80 % du temps et donc Benoît à 20 % ! C’est un rôle costaud où il ne faut pas avoir peur d’y aller, c’est un prof fan de Matt Pokora et accro au porno. Il y a Béatrice Costantini qui joue la prof de français et de philosophie, elle jure plus vite que son ombre, c’est Benoit qui m’a dit qu’elle serait parfaite, c’est aussi un rôle où il faut y aller ! Elle a 60 ans et un CV énorme, on la connaît plus pour ses rôles dans Coco et Camping. Pour la nouvelle prof qui vient d’arriver, j’ai choisi deux jeunes qui sont Jéromine Chassériaud et Amélie Chavaudra qui joueront à 50/50. J’avais besoin d’actrices jolies avec un air angélique mais quand elles ouvrent la bouche on comprend vite qu’elles ne se laissent pas faire. Amélie a joué cet été dans un film produit par Luc Besson « Les Petits princes » et Jéromine Chassériaud joue la petite copine de Kev Adams dans Soda. Et moi je joue un prof d’anglais bloqué dans les 80’s, il est fan de MacGyver, Magnum et il traduit tous les mots en français, Amy Winehouse devient Amy la Maison du vin !
J’aime bien les sitcoms américaines donc pour tous mes personnages, on retrouve beaucoup de Friends, de Big Bang Theory. Je voulais que chaque personnage soit très marqué !

« J’ai besoin que Paris sache qu’on joue »

La Sitcomologie : Pourquoi le projet est en crowdfunding (production participative) ?

Cédric Cizaire : Tout simplement parce que je porte le projet sur mes épaules. J’ai besoin de soutien en termes de finances pour la communication. On joue lundi, mardi et mercredi et c’est plus difficile que de jouer en fin de semaine parce que les gens ne sont pas habitués à sortir en début de semaine ! J’ai besoin que Paris sache qu’on joue. Il faut que j’ai les moyens de faire des affiches, de faire des flyers, des bandeaux publicitaires sur internet, de la promotion dans les magazines ! J’ai besoin d’aide, si les gens le veulent, même des dons de 10€, 20€, ce serait génial, pour qu’on puisse faire connaître la pièce à tout le monde.

Vivez une expérience intense avec Benoit Solès...
Vivez une expérience intense avec Benoit Solès…

La Sitcomologie : Est-ce qu’il y aura des goodies ? Si oui quel genre.

Cédric Cizaire : Il n’y aura pas de goodies car c’est cher de les faire ! Mais ceux qui participeront repartiront avec une affiche dédicacée, et en fonction de la somme, des bisous, des schoko-bons, un accès aux loges … Il faut regarder sur le site !

La Sitcomologie: Dis-nous quelque chose pour nous donner envie de venir ?

Cédric Cizaire : Je pense que vous n’aurez jamais vu ni Philippe, ni Benoît comme ça !

Commentaires