Les « seconds couteaux » de Premiers Baisers : les biatches

0

Les femmes sont mélange de désir d’une certaine brutalité et de l’exigence d’immenses égards. Elles adorent la force, mais une force qui parfois s’incline, et un tigre qui tantôt dévore et tantôt se fait descente de lit..
Paul Valéry.

Les personnages de « seconds couteaux » féminins peuvent se classer grossièrement en deux catégories : celle des « biatches » et celle des « conquêtes ». Les biatches ou « garces » se placent dans la lignée de la reine des salopes de Premiers Baisers, la mythique Isabelle. Elles peuvent être ses alliées ou ses rivales.

Les « conquêtes » sont quant à elles les filles draguées (et parfois séduites) par les héros masculins de la sitcom. Elles peuvent être complètement insignifiantes (on ne sait pas toujours leur prénom) ou de véritables déesses aux yeux des garçons.

Ici, on s’intéressera aux biatches de Premiers Baisers, sachant qu’un article sur l’une d’entre elle, Valentine « la diabolique », a été consacré spécifiquement sur son cas.

Sophie, la complice transparente d’Isabelle

Première apparition de Sophie, encore dans le camp du "bien".
Première apparition de Sophie, encore dans le camp du « bien ».

Si c’est bien Isabelle qui vient immédiatement à l’esprit quand on pense aux garces de Premiers Baisers, elle est loin d’être la seule. Très vite, Isabelle se voit flanquée d’une nana pour jouer son rôle de peste. La première qui devient officiellement l’assistante d’Isabelle est une certaine Sophie, interprétée par Clara Comolet.

Si aujourd’hui il n’existe aucune trace d’elle, on connaît quelques éléments de sa biographie car Clara est la sœur d’une figure bien connue d’AB : Alexandra Mancey, la fameuse Sophie (beau clin d’œil des scénaristes) de la Philo selon Philippe.

Clara Comolet est en réalité la cousine de… Sophie de la Philo selon Philippe !

Étudiante en école cinéma, Clara intervient pour la première fois dans l’épisode n°27 « La disparition ». Elle est alors une camarade de classe et surtout, elle incarne une… gentille ! Elle n’aime visiblement pas Isabelle, et le fait savoir à Justine.

Ce ne sera d’ailleurs pas la seule fois qu’une second couteau « biatch » passe du côté obscur d’AB en devenant une copine peste d’Isabelle.

Sophie a trouvé son maître : Isabelle.
Sophie a trouvé son maître : Isabelle.

Après une courte disparition, Clara fait quelques guests dans les épisodes n°43 et n°44, avec quasiment aucun texte à se mettre sous la dent. Il faut attendre l’épisode n°54 « Un seul être vous manque » pour que le rôle de Clara soit enfin déterminé.

Sophie sera le faire-valoir d’Isabelle, la hyène qui rie aux vannes acides de la rivale de Justine. Mais cette dernière devenant temporairement la nouvelle amie d’Isabelle, Sophie disparaît à nouveau durant six épisodes !

L'heure de gloire de Sophie qui embrasse Jérôme.
L’heure de gloire de Sophie qui embrasse Jérôme.

C’est seulement à partir de l’épisode n°62 que Sophie devient un « second couteau » relativement important. Comme Isabelle, Sophie maltraite François en le traitant de « débile » et cherche les faveurs de Jérôme, quitte à se mettre à dos Isabelle. Ce dernier, en froid avec Justine (pour changer), décide même d’embrasser Sophie pour se venger.

C’est clairement l’apogée pour Sophie qui a enfin l’immense honneur de flirter avec un des héros mâles de Premiers Baisers. C’est aussi le début de la fin. Car Jérôme n’a aucune intention de sortir avec elle. Sa seule réaction quand il évoque son baiser n’est qu’un simple « pff ».

Sophie prend un malin plaisir à voir François s'humilier publiquement.
Sophie prend un malin plaisir à voir François s’humilier publiquement.

Après quelques épisodes sans intérêt pour le personnage de Sophie (on apprend juste dans l’épisode n°68 qu’elle a une attirance louche pour les rouquins), l’épisode n°72 « L’esclave » voit Sophie jouer un rôle important.

Toujours en compagnie d’Isabelle, Sophie participe à la mise en esclavage de François. Elle prend alors un plaisir sadique au chantage exercé par sa copine, François étant prêt à accepter toutes les humiliations pour que Isabelle daigne lui rendre un service : celui de l’inviter à une grand fête où sera présente sa cousine, la belle Anastasia dont il est fou amoureux. Sophie pousse le vice jusqu’à proposer à Isabelle de lui prêter son esclave !

Sophie aka le perroquet d’Isa

François ne se laisse pas complètement faire en nommant Sophie le « perroquet » [d’Isabelle], ce qui lui va plutôt bien. Mais le duo infernal des pestes va vite avoir du plomb dans l’aile. Dès la fin de l’épisode, pour que la morale soit sauve, Annette a une idée pour venger l’honneur de son ami contre celles qu’elle baptise les « génies du mal » : appeler directement Anastasia pour lui raconter ce que François vit pour elle.

A la surprise générale, la cousine d’Isabelle débarque à la cafète et l’embrasse.  Isa et Sophie sont consternées, mais surtout, se retrouvent à devoir porter un sac de 10 kilos prévu pour faire souffrir leur esclave. Sophie envoie chier son « amie » qui se retrouve seule avec son sac.

Comme toujours, les copines pestes finissent par ne plus s'entendre et se brouillent définitivement.
Comme toujours, les copines pestes finissent par ne plus s’entendre et se brouillent définitivement.

L’embrouille entre les deux pestes se poursuit dans l’épisode n°94, soit après un laps de temps de 22 épisodes ! Tandis que Isabelle se vante auprès de tout le monde qu’elle va devenir une star sans dire exactement pourquoi, elle accuse Sophie d’avoir raconté aux autres qu’elle va en fait tourner dans une pub.

Les deux pestes finissent par se battre et tomber dans les escaliers, ce qui vaut à Isabelle une belle blessure au visage qui l’empêchera de tourner ! Enfin dans son ultime apparition, Sophie lors de l’épisode n°95 accepte contre la volonté d’Isabelle d’embrasser Luc et Jérôme pour leur concours débile de bisous.

Ce sera le dernier coup d’éclat de Sophie qui disparaît de Premiers Baisers sans refaire parler d’elle. Son cas est typique de ces guests des débuts de Premiers Baisers. Des rôles bâtards, mal définis, qui prennent peu à peu consistance, mais dont les apparitions sont trop irrégulières pour marquer les téléspectateurs. Car si Clara est présente de l’épisode n°27 au n°95, elle ne figure au générique de 11 épisodes seulement, pour la plupart du temps n’avoir qu’une ou deux répliques.

En outre, son rôle est d’abord de seconder Isabelle, que ce soit pour rire de ses blagues ou répéter bêtement les saloperies qu’elle balance à la figures des autres.

Celle dont personne ne connaissait le vrai prénom

Une remplaçante de Sophie qui ne dure que le temps d'un épisode...
Une remplaçante de Sophie qui ne dure que le temps d’un épisode…

Une autre « biatche » sera testée sans grand succès pour remplacer la transparente Clara Comolet : Cécile Chaduteau dans le rôle de… Cécile ou Céline. Le prénom de son personnage n’est en effet pas très clair si l’on regarde attentivement l’épisode, puisque Isabelle l’appelle à plusieurs reprises Céline (alors qu’elle est bien créditée au nom de Cécile dans le générique de fin).

Erreur qui passe totalement inaperçue mais qui en dit long sur le manque de connaissance vis-à-vis de ces « seconds couteaux » chez les acteurs principaux (et par extension des équipes techniques qui n’ont même pas relevé la grossière faute de Julie Caignault).

« Plus méchante que Sophie »

Elle apparaît brièvement dans l’épisode n°107 « Les quadrinoclards » en tant que « nouvelle meilleure amie » d’Isabelle, puisqu’on apprend que cette dernière s’est définitivement embrouillée avec Sophie pour une histoire de mec.

Cécile reprend alors exactement le « style Sophie » : se positionner au côté d’Isa, rire grassement à ses vannes (ici des moqueries de collégiens débiles à propos des lunettes d’Annette et François) et enfin s’embrouiller avec les Jumelles. Les deux freaks n’hésitent pas d’ailleurs à affirmer haut et fort que Cécile est encore « plus moche » et « plus méchante » que Sophie.

La nouvelle copine « biatch » d’Isabelle n’aura malheureusement pas le temps d’imprimer sa marque, puisqu’elle disparaît après seulement deux scènes. Aujourd’hui, Cécile Chaduteau a une longue carrière de danseuse professionnelle derrière elle, ainsi qu’une participation dans Sous le Soleil au début des années 2000.

Céline la bourgeoise

Mais qui est donc cette grande blonde qui débarque dans la petite vie des héros de Premiers Baisers : Céline Sauvage bien sur !
Mais qui est donc cette grande blonde qui débarque dans la petite vie des héros de Premiers Baisers : Céline Sauvage bien sur !

Quand Céline Sauvage aka Céline débarque dans la classe de la petite bande de Premiers Baisers, c’est l’effervescence la plus totale. Grande, belle, blonde, Céline a tous les arguments pour s’imposer dans le cœur des garçons, et semble tellement sympa que les filles l’adoptent immédiatement.

Dès sa première apparition, elle est présentée comme un « canon » (c’est même le titre de l’épisode en question). On apprend que Céline est la fille d’un diplomate et qu’elle a vécu pendant des années à Rome. La comédienne elle-même ne semble pas être française… En tout cas, elle a manifestement beaucoup de mal à s’exprimer et dire correctement son texte.

Pour Isa, il ne faut pas "mélanger les torchons et les serviettes". Les serviettes étant évidemment les hautes classes sociales.
Pour Isa, il ne faut pas « mélanger les torchons et les serviettes ». Les serviettes étant évidemment les hautes classes sociales.

Si Annette cherche à tout prix à faire d’elle son amie, Isabelle préfère l’avertir : « Céline n’est pas du même monde que toi ma petite Annette. Elle est fille de diplomate, elle n’a pas reçu la même éducation que la tienne. »

De nouveau, Isabelle joue la carte de la lutte des classes. La « méchante officielle » de la série est en effet la seule à posséder une conscience de classe, à l’instar du célèbre milliardaire William Buffett qui pouvait déclarer en 2005 : « Il y a une lutte des classes, évidemment, mais c’est ma classe, la classe des riches qui a mené la lutte. Et nous sommes en train de gagner. »

Céline et Annette, une amitié impossible ?

Annette est quant à elle trop jeune ou trop débile pour saisir le concept, notamment quand Isabelle lui répète à de multiples reprises que Céline n’est pas du « même monde » qu’elle. Selon la peste, si Céline est pour l’instant complaisante envers Annette et ses amis, c’est qu’elle a reçu effectivement une bonne éducation. Mais fatalement, elle finira par ne plus traîner avec eux et retournera au côté de ses « semblables ».

Néanmoins, Céline n’est pas seulement polie : elle a dans le viseur un certain Jérôme. Elle préfère ainsi aller à une fête chez les Girard que dans les rallyes organisés par les amis d’Isabelle.

Céline est-elle une gentille ? En tout cas, à son arrivée, oui.
Céline est-elle une gentille ? En tout cas, à son arrivée, oui.

C’est que Annette, bouleversée par ces histoires de classes sociales, a demandé à son maître à penser Monsieur Girard s’il était vrai que les gens ne pouvaient se mélanger, et si en tant que membre de la plèbe elle pouvait fréquenter une nana de l’élite.

Dans un grand discours, le père de Justine a su expliquer à la petite plouc qui squatte sa maison depuis des mois que personne, PERSONNE, ne pouvait interdire à quiconque de fréquenter autrui. Pour lui, l’attitude d’Isabelle n’est uniquement que le fruit de son intolérance. Il va même plus loin en affirmant qu’il faut « tolérer l’intolérance » et ainsi accepter tout le monde.

Jérôme, le Casanova des seconds couteaux féminins

Céline devient ainsi la nouvelle copine de la bande. Tous les garçons sont fous d’elle et se lancent dans une grosse compétition informelle pour la séduire. Mais à cette époque, c’est Jérôme qui gagne à tous les coups ce genre de « bataille » virile pour conquérir les cœurs des « seconds couteaux » féminins. Comme toujours, François est out avant même d’avoir commencé, tandis que Luc perd toute possibilité de concurrencer son ami du fait qu’il n’est pas lycéen et n’a donc que peu de temps pour draguer Céline.

En outre, la beauté froide confie préférer Jérôme pour son côté « gros bébé », alors qu’Annette vante au contraire la maturité de Luc qui est déjà dans le monde du travail.

Les garçons se foutent totalement de ces histoires de classes : en tant que nouvelle, Céline est un bout de viande fraîche qu'il convient de se mettre sous la dent. Si possible être le premier à pécho.
Les garçons se foutent totalement de ces histoires de classes : en tant que nouvelle, Céline est un bout de viande fraîche qu’il convient de se mettre sous la dent. Si possible être le premier à pécho.

Le flirt entre Céline et Jérôme a deux grosses conséquences. D’abord pour Debbie, toujours là mais qui erre désormais comme un fantôme. Ayant repoussé par le passé les avances de Luc, et n’ayant jamais franchi le pas avec Jérôme, elle se retrouve sur la touche et n’a plus que ses yeux pour pleurer.

Elle ne fait pas le poids devant une Céline franchement mignonne et plutôt bien mise en valeur. Debbie est en effet toujours aussi mal fringuée, arbore toujours ses horribles coupes de cheveux et reste cantonnée au rôle de l’intello sainte nitouche sans aucune sexualité.

Céline pue le fric et le sexe

Après une telle soirée, on se demande encore franchement comment Céline a pu préféré Jérôme à Luc et François...
Après une telle soirée, on se demande encore franchement comment Céline a pu préférer Jérôme à Luc et François…

C’est tout le contraire d’une Céline qui pue le fric et le sexe. L’épisode consacré à la fête chez les Girard en est la manifestation la plus évidente. Une scène pathétique pour Debbie, qui se morfond seule, un petit-four entre les dents, tandis que Céline excite les mâles dans une danse sexy en robe moulante.

Si Jérôme prend pitié de Debbie et finit par accepter de danser avec elle, le blondinet n’en reste pas moins attiré par Céline et semble déterminé à tromper Justine (en exil aux States).

Luc perd rapidement toutes ses chances avec Céline.
Dans Premiers Baisers, c’est officiellement Jérôme le séducteur. Sus à l’interprète d’Un Amour de Vacances…

C’est là une deuxième conséquence grave pour la suite des événements : Jérôme se laisse envoûter et flirt dangereusement avec Céline, quitte à déprimer son ami Luc. Pour Annette, l’heure est grave, car en tant que « meilleure amie » de Justine, elle doit tout faire pour que Jérôme ne fasse de bêtises.

Et si Annette a progressivement considéré que Debbie n’était pas un danger (avec elle, le flirt est du niveau d’un CM2, pas plus), le cas Céline est totalement différent. Elle prend le parti de pousser Luc à ne pas lâcher l’affaire. La seule solution qu’elle trouve est dans une chanson de… Dorothée.

Et oui, le titre « Bats-toi » est la source principale d’inspiration d’Annette , ce qui permet au passage de faire une petite promo interne, Monsieur Girard-Azoulay allant jusqu’à affirmer que « Dorothée lui fait penser à Sylvie Vartan ». Mais si Luc entend bien à son tour les paroles guerrières de cette chanson d’amour, il n’arrive pas à séduire Céline, obsédée par Jérôme.

Un baiser aux conséquences importantes pour la suite...
Un baiser aux conséquences importantes pour la suite…

Céline la fouteuse de merde

Néanmoins, Céline finit par s’absenter pendant une semaine. Et dans Premiers Baisers, il se passe beaucoup de choses en un tel laps de temps. Ce qui devait arriver arriva : Justine revient des États-Unis « pour les vacances ». C’est le choc pour tant pour Jérôme qui confie préférer largement Justine, tant que pour Céline qui revient le même jour que sa rivale dont elle apprend seulement l’existence.

Isabelle a presque un orgasme quand elle explique à sa camarade de classe sociale que Jérôme est très attaché à sa Justine. Céline fait mine d’accepter son sort et part se changer les idées au cinéma en compagnie de François.

Mais patatras, au même moment Justine et Jérôme enfin retrouvés étaient partis dans ce même cinéma… on apprend alors que Céline s’est jeté dans les bras de Jérôme, affirmant hypocritement par la suite ne pas avoir compris que la fille accompagnant Jérôme était sa petite amie. Déjà fourbe, Céline a foutu un beau merdier : Jérôme s’est pris une bonne baffe et une grosse scène de ménage.

Jérôme était tout prêt de passer à l'acte... sexuel... dans Premiers Baisers !
Jérôme était tout prêt de passer à l’acte… sexuel…!

Vexé de cette injustice, Jérôme décide d’aller jusqu’au bout de son flirt et embrasse Céline dans sa piaule. Forcément, au même moment Justine avait décidé de pardonner : quand elle ouvre sans prévenir la porte, elle tombe sur le fatidique baiser.

Folle de rage, elle préfère se venger en utilisant François comme « otage » affectif de cet énième marivaudage. Un grand n’importe quoi s’installe dans Premiers Baisers : Jérôme et Céline sortent ensemble, Justine et François font pareil, et Luc finit même par se consoler avec Isa !

Heureusement, Annette sauve une fois de plus le couple emblématique. Et Céline se voit obligée de se contenter de Luc le coursier.
Heureusement, Annette sauve une fois de plus le couple emblématique. Et Céline doit désormais se contenter de Luc le coursier.

Le cadeau de consolation : le petit Luc

Au final, tout se terminera bien grâce à Annette : elle se démerde pour simuler une faux malaise alors que Jérôme était bien décidé à baiser avec Céline, de même que Justine avec François. Jérôme accepte de venir à la rescousse chez les Girard, et le couple phare de Premiers Baisers se rend compte qu’il allait commettre une grave erreur.

Céline est immédiatement reléguée dans les bras de Luc (visiblement pas trop humilié à l’idée de prendre les restes de Jérôme), tandis que François ne supporte pas l’idée d’avoir trahi Jérôme et décide de quitter Paris pour un pensionnat en Suisse (son interprète a en fait tout simplement quitté la série pour ses études).

A son tour, Céline se voit reléguée au rang de la complice d'Isabelle.
A son tour, Céline se voit reléguée au rang de la complice d’Isabelle.

Suite à ce désaveu, Céline réapparaît dans un épisode clé de Premiers Baisers : « Solitudes ». L’épisode n°150 est en effet le premier d’une sorte de « nouvelle saison » suite aux départs de Debbie, François et des Jumelles. On aurait pu penser que Céline fasse partie de ce grand lessivage de comédiens, mais non. Céline est bien présente, et elle est en plus passée du « côté obscur » au côté d’Isabelle.

La métamorphose de Céline en salope de service

Un deuxième duo de garces renaît, et il faut avouer que les deux pestes vont plutôt bien ensemble. Le premier coup d’éclat de Céline est de participer avec Isabelle à une entreprise de séduction grotesque sur Monsieur Girard, en pleine dépression depuis le départ des filles (Annette et Justine sont aussi absentes).

Pire, Madame Girard est au même moment enceinte, ce qui n’empêche pas Roger de lui mentir et de quitter le temps d’une nuit le foyer conjugal pour sortir à un concert de Depeche Mode en compagnie des deux minettes. Si finalement la crise conjugale se résout très rapidement, Céline a enfin montré son vrai visage. Luc se dit déçu de son attitude, et préfère tourner désormais son regard vers une nouvelle arrivante, Virginie, une nouvelle cousine Girard.

Le duel entre le quator de filles tourne vite à l'avantage des deux cousines. Avec AB, les gentils gagnent de toute façon toujours à la fin.
Le duel entre le quatuor de filles tourne vite à l’avantage des deux cousines. Avec AB, les gentils gagnent toujours à la fin.

La venue de Virginie sonne définitivement le glas des espoirs de Céline quant à une possible relation avec un des deux mâles de Premiers Baisers, que ce soit Jérôme ou Luc. Les deux plus grosses paires de couilles de la sitcom ont en effet jeté leur dévolu sur la petite bombe toulousaine. Céline est déjà une has been, condamnée à n’être qu’un faire-valoir d’Isabelle.

Comme Sophie en son temps, Céline n’a plus beaucoup de répliques, elle se contente d’appuyer les dires de sa camarade et d’humilier autant que possible les nouveaux losers de la bande : les valeureux Odile et Bernard. Cette « bad » Céline continue d’apparaître durant tout de même pas moins de treize épisodes, dans lesquels elle a l’honneur d’être le témoin privilégié des débuts de la houleuse et sado-masochiste relation entre Isabelle et Jean-François.

Depuis, nous sommes sans nouvelles de Céline. Et c'est bien triste.
Depuis, nous sommes sans nouvelles de Céline. Et c’est bien triste.

Une fin manquée pour un grand personnage

Son histoire s’achève brutalement après les fameux épisodes concernant Pat, le « champion de baiser ». Comme la plupart des « seconds couteaux », Céline Sauvage disparaît, sans qu’aucune mention de son personnage ne soit plus jamais faite.

Pire, la comédienne a quasiment disparu des radars après son passage dans Premiers Baisers. La dernière fois qu’on a pu voir Céline vivante, c’était dans un épisode de « Karine et Ari », dans un guest plutôt « sexy ». Soit en 1996, deux ans après ses débuts dans la sitcom AB.

Depuis, plus rien, plus de signe de vie. Il existe des dizaines de Céline Sauvage en France et dans le monde, et aucune ne correspond malheureusement à la beauté froide qu’on a pu admirer dans Premiers Baisers. Triste fin.

Aline et la zizanie

La vieille technique légendaire de la fille qui se jette sous les roues de la mob du garçon. Et dire que ce con de Jérôme tombe dans le panneau...
La vieille technique légendaire de la fille qui se jette sous les roues de la mob du garçon. Et dire que ce con de Jérôme tombe dans le panneau…

A partir de l’épisode n°279, Premiers Baisers est orpheline de sa méchante de service. Le départ de Julie Caignault est une véritable catastrophe pour les intrigues de la sitcom. Il faut attendre l’épisode n°291 « Zizanie » pour enfin revoir une peste! C’est une certaine Sandrine Degraef qui a l’immense honneur de perpétrer cette grande tradition de fouteuse de merde, ou de « fille qui sème la zizanie partout où elle passe » comme on le dit chez AB.

Le grand classique AB : le coup du faux accident de scooter pour serrer

Cette nana, c’est Aline, une meuf qui use d’une vielle ruse de vicelarde bien connue chez les amateurs d’AB : elle se fait « accidentellement » renversée par la mob de Jérôme qui se sent ainsi obligé de s’occuper d’elle. Et comme on na va jamais chez à l’hosto dans une sitcom, Jérôme la transporte chez lui, dans son baisodrome. Il lui massa la cheville tandis que la bougresse le drague ouvertement.

Bien évidemment, Jérôme ne se rend compte de rien, même quand Aline feint de s’évanouir. Justine qui devait le rejoindre surprend son homme avec cette inconnue. « Bah Justine, attend », on connaît la chanson. Mais pour une fois, Jérôme a le temps de rattraper sa copine et lui explique ce qu’il s’est passé. Sympa, Aline confirme les faits et joue les bonnes copines.

Aline-la-fourbe s'en va raconter de gros bobards à Justine. Elle aussi tombe dans la piège. Comme d'hab.
Aline-la-fourbe s’en va raconter de gros bobards à Justine. Elle aussi tombe dans la piège. Comme d’hab.

Mais Aline a semble-t-il un plan, inspiré de sa lointaine ancêtre Valentine-la-diabolique. Elle croise Justine au lycée et lui avoue un secret : Jérôme lui a fait des avances, mais comme elle est sympa, par solidarité féminine, elle préfère le lui dire. Histoire de rester copines, elle propose même à Justine d’aller boire un pot à la cafète histoire d’oublier tout ça.

Aline fait péter un plomb à Justine

Bizarrement, Justine accepte, probablement encore sous le choc. En compagnie de Jérôme, tout ce petit monde sirote tranquillement ses jus ou mange ses glaces, quand Aline interrompt une conversation pour demander tout sourire à Jérôme si c’est bien lui qui lui fait du pied.

Justine réagit au quart de tour en balançant à la figure de Jérôme une glace, comme au bon vieux temps des débuts de Premiers Baisers. Jérôme n’a pas le temps de s’expliquer et ne peut que constater que Justine est « un peu soupe-au-lait ! »

Justice maison, mais justice quand même !
Justice maison, mais justice quand même !

Heureusement, un élément imprévu va briser le plan de cette fourbe d’Aline : un certain Antoine, le mythique boyfriend de Virginie. Ce dernier connaît très bien Aline, une « peste » qui lui a déjà pourri la vie par le passé. Il s’empresse de raconter l’histoire à Virginie et Annette qui l’expliquent enfin à Justine.

La bande décide alors de contre-attaquer histoire de donner « une bonne leçon » à cette connasse. Jérôme fait mine d’inviter Aline chez lui pour un rendez-vous galant. Mais Aline est accueillie par toute la petite troupe, et Jérôme se paye le luxe de lui balancer à son tour une glace dans la tronche. Aline a beau hurler « vous êtes tous des braques », elle a perdu, et on ne la reverra plus. Dommage.

Myriam l’allumée du ciboulot

Avec sa technique du questionnaire, Myriam a au moins le mérite d'innover pour son "objectif serrer un minet de la cafète".
Avec sa technique du questionnaire, Myriam a au moins le mérite d’innover pour son « objectif serrer un minet de la cafète ».

Quatre épisodes plus tard, arrive une nouvelle « biatch » dans Premiers Baisers : une jeune fille se présentant à Jérôme (toujours lui) comme chargée de réaliser des questionnaires auprès des consommateurs. Très vite, on comprend que cette Myriam n’a rien trouvé de mieux comme alibi pour draguer des garçons. Devant le refus catégorique de Jérôme, Myriam se rabat alors sur Daniel, qui n’en veut pas non plus.

Les potes losers de Jérôme servent enfin à quelque chose : faire fuir les hystériques.
Les potes losers de Jérôme servent enfin à quelque chose : faire fuir les hystériques.

Elle gagne alors le surnom de « la glu » et harcèle sans relâche les garçons. Jérôme finit par trouver une idée de génie : il appelle les losers Blaise et Hervé à la rescousse : les deux doux dingues de la sitcom « adooorent » les questionnaires, et poursuivent Myriam qui fuit lâchement devant une telle mascarade.

Le genre de "surprise" qui fait pas vraiment plaisir au petit matin.
Le genre de « surprise » qui fait pas vraiment plaisir au petit matin.

Simple pot de colle au départ, Myriam se révèle être une véritable psychopathe

Mais Myriam, interprétée par la très space Lilas Deumoi (de son vrai nom, Peggy Heronneau, qu’on a déjà pu voir dans un vieil épisode d’Hélène et les Garçons), revient contre toute attente dès l’épisode suivant « Drame ». Elle porte définitivement bien son surnom de pot-de-colle. Elle débarque sans prévenir chez Jérôme, l’ayant donc suivi.

Elle tente coûte que coûte de s’incruster, et a même l’audace de taper dans les croissants que Jérôme avait acheté pour un petit-déjeuner « câlin » prévu avec Justine. Et quand cette dernière tape à la porte, c’est un énième quiproquo qui s’engage. Pas fou, Jérôme dans un élan de virilité incroyable, attrape Justine par le bras et lui explique la situation tout en dégageant manu militari la glu. Tout s’arrange, dans un premier temps du moins.

Le coup des pleurs, ça marche toujours.
Le coup des pleurs, ça marche toujours.

Car en bonne psychopathe manipulatrice, Myriam revient quelques heures plus tard chez Jérôme. Cette fois, elle sort le grand jeu en se présentant effondrée, pleurant toutes les larmes de son corps. Ce qui a le don bien évidemment d’attendrir le gentil et naif Jérôme, qui se fait avoir bêtement en câlinant Myriam au moment même où Justine ENCORE UNE FOIS le surprend !

Trop c’est trop pour Justine qui ne veut pas croire Jérôme, d’autant plus que Myriam met de l’huile sur le feu en affirmant que Jérôme est amoureux d’elle.

Une vraie psycho-biatch.
Myriam, une sorte de Chantal Goya diabolique sous LSD.

La dernière garce de la série

Il faut attendre un troisième épisode pour que Myriam dégage définitivement. Elle vient chez Jérôme pour s’excuser et encore une fois, Jérôme pardonne et décide de « tester » l’amour de Justine en lui faisant croire qu’il sort bel et bien avec Myriam. Quand Justine les croise à la cafète, son orgueil prend le dessus : « Ah bah je trouve que vous allez très bien ensemble. »

Ce con de Jérôme est déçu, lui qui pensait que Justine lui ferait une scène. Myriam jubile et tente de convaincre Jérôme que c’est bien la preuve qu’elle ne l’aime pas.

Visiblement bien déprimé, Jérôme est à deux doigts de commettre l’irréparable mais l’intervention salutaire de Daniel sauve la situation. De même, Virginie et Annette de leur côté empêchent Justine de sortir avec un minet rencontré peu avant dans la journée. Finalement tout est bien qui finit bien, Justine et Jérôme s’aiment plus que tout, et Myriam est envoyé dans les oubliettes de l’histoire de Premiers Baisers.

Elle sera la dernière « biatch », puisque le casting féminin de la fin de la sitcom sera désormais uniquement constitué de filles faciles pour les divers plans culs de Luc et Anthony.

Commentaires