Hervé Bernard Omnès, la « folle » interview

0

Encore une belle exclusivité pour le site de la sitcomologie. Le mythique Omnès nous a gentiment accordé une interview. C’est en cherchant sur le net des infos sur celui qui interprète José dans Élisa un Roman Photo que nous avons trouvé le site de ce comédien attachant. Première surprise, son C.V. : très long. Il a joué la comédie depuis son plus jeune âge (il a tourné dans La Révolution Française d’Enrico mais aussi dans de nombreuses productions de Robert Hossein), fait du théâtre, de la publicité, des voix-off pour TF1. Autre corde à son arc, il écrit des pièces et des films.

Deuxième surprise, Omnès est très accessible. Alors que les autres anciens comédiens d’Élisa un Roman Photo ont tous refusé de nous répondre (à l’exception notable de l’adorable Caroline Hème), Omnès n’a pas hésité à se replonger dans ses vieux souvenirs AB, pas forcément toujours bons. Entretien avec un acteur au grand cœur.

Encore plus folle que Gérard Vivès... oui c'est possible.
Encore plus folle que Gérard Vivès… oui c’est possible.

Les sitcomologues : Merci Omnès d’avoir accepté notre interview. Alors, que dire de ton passage dans Élisa un Roman Photo ?
Omnès : Salut les sitcomologues. Pour moi, Élisa a été un bon, excellent moment mais aussi un affreux et triste souvenir.

Les sitcomologues : Comment es-tu rentré dans l’univers AB ?
Omnès : Je connaissais Aude Messean. Le casting s’est passé par l’intermédiaire de sa nièce, Julie Messean, comédienne avec qui je jouais chez Hossein pour Angélique. C’est elle qui m’a demandé si le rôle me plairait et si je me sentais capable d’aller si loin dans le trait. Il y avait là un défi, et dieu sait que les comédiens aiment les défis.

« J’aimais mon personnage, le fait que je pouvais oser, aller loin, délirer »

Les sitcomologues : Quelles étaient les conditions de tournage ?
Omnès : J’étais heureux de bosser, tous les jours, beaucoup. Se lever tôt, aller au studio, répéter (trop peu) tourner (trop vite) avoir le texte du lendemain, rentrer tard (21h) et bosser pour le lendemain. J’ai adoré ce rythme de travail vraiment.

Un acting toujours d'une grande sobriété.
Un acting toujours d’une grande sobriété.

Les sitcomologues : En fait c’est quoi ce personnage, « Omnès » ?
Omnès : J’ai créé mon personnage. J’amenais souvent mes fringues, (mon kilt, mon perf, mes tee-shirts…) je demandais pour tel ou tel maquillage, c’était rigolo de créer ça. J’aimais mon personnage, le fait que je pouvais (je ne suis pas comme ça dans la vraie vie je vous jure) oser, aller loin, délirer (comme par exemple cette scène surréaliste, où Omnès se lâche comme jamais, ndlr).

Les sitcomologues : Cecil Maury, le scénariste principal, il était comment avec vous les comédiens ?
Omnès : Il était absolument charmant, drôle avec moi. On discutait, il me trouvait sympa et moi aussi. Je me souviens de jours de tournage en extérieur à Deauville, on s’est bien amusé. Je me souviens même d’un jour, où je grognais en disant que j’en avais marre d’être entouré de tous ces bellâtres, mannequins, et que je comprenais que moi j’étais là pour faire plus banal. Il m’a répondu que non, que moi il me trouvait très beau !!! C’est pas gentil ça ? Moi qui ne me suis jamais trouvé beau, ça m’a regonflé ! (rires)

Les sitcomologues : Comment juges-tu la qualité de cette sitcom ?
Omnès : C’est vrai, que c’était peu et mal écrit. Un texte de sitcom américain (Friends, Big Bang Theory, Roseanne…) c’est 40 pages pour 20 minutes minimum. Nous on avait 15, 20 pauvres pages. Le rythme ne pouvait être au rendez-vous. Mais ma plus grande frustration a été de ne pas bosser avec des comédiens (sauf certains). Ils et elles étaient mignonnes mais ne connaissaient rien à la comédie, au sens du rythme, au tempo, au jeu tout simplement. C’est très très dommage. Moi je sortais du conservatoire (…) et je savais et aimais faire de la comédie au sens rythme, jeu, du mot. J’étais souvent bien seul !!!

Les sitcomologues : On note que tu n’as pas enlevé de ton CV ton passage chez Élisa. Tu assumes donc parfaitement ce rôle de « pédale » ?
Omnès : Mais je n’ai pas enlevé ça de mon C.V, car primo je crois que mon travail était honnête. Deuzio cela m’a intéressé et appris des choses (surtout à ne pas refaire ça, dans ces conditions).

« Le lendemain, coup de tel, j’étais viré….TANT MIEUX »

Les sitcomologues : Tu dis ça mais on a pu te revoir dans une autre sitcom, celle des 2be3, Pour Être Libre. Et tu y joues exactement le même rôle…
Omnès : Pour les 2B3, on m’a demandé de jouer ce rôle pour un épisode, pourquoi pas, ça m’a amusé. Je savais que c’était sans lendemain.

Omnès rhabille aisément les hipsters pour l'hiver.
Omnès rhabille aisément les hipsters pour l’hiver.

Les sitcomologues : Tu as dit que la fin avec AB a été malheureuse. Que s’est-il passé ?
Omnès : Eh bien après, on m’a proposé encore chez AB un autre rôle, dans une nouvelle série, et là, aïe, je devais refaire le gay, la folle, l’extraverti. J’ai dit ok pour le personnage gay, mais niet pour la folle exubérante. J’ai donné, j’ai fait le tour. Je me souviens que c’était Ariane (Carletti, ndlr) qui en était responsable. On a tourné un épisode, pendant lequel je disais non, non, à toutes les demandes de caricatures grotesques. Le lendemain, coup de tel, j’étais viré….TANT MIEUX.

Les sitcomologues : Au final, tu retiens quoi de cet échec ?
Omnès : Bien très franchement moi comme je n’avais qu’un personnage secondaire, et que j’avais bien donné dans mes clowneries, j’avoue que cela ne m’a pas trop marqué. De plus, je ne crois pas que la série aurait pu « vivre » longtemps. Le thème allait vite s’épuiser. Par contre notre Élisa a dû être plus emmerdée, je me rappelle qu’elle avait acheté un appart !!! Ouille ouille pour le crédit !!!!!!

On retiendra surtout qu'avec Omnès c'est la première et unique fois que l'on verra deux mecs s'embrasser...
On retiendra surtout qu’avec Omnès c’est la première et unique fois que l’on verra deux mecs s’embrasser…

Pour en savoir plus sur Omnès et son actu, son site :
http://www.hervebernardomnes.com/

A voir, les légendaires pubs 90’s pour le Synthol :
http://www.hervebernardomnes.com/synthol.htm

Commentaires