Les sitcoms AB et le sexe, l’envers du décor

0

De toutes les perversions sexuelles, la chasteté est la plus dangereuse.
George Bernard Shaw.

Nous avons déjà évoqué la question de la sexualité dans les sitcoms AB sous le prisme de la sociologie universitaire. Mais il est nécessaire d’aller plus en profondeur, en abordant le sexe dans son aspect le plus cru, le plus sale, le plus pervers. En effet, contrairement à une légende tenace, les sitcoms AB sont loin de l’image d’Épinal de pureté qu’elles semblent, ou qu’elles voudraient bien, dégager.

Depuis quelques années, les amateurs de la nuit des sitcoms sur AB1 se sont progressivement rendus compte de la supercherie : les sitcoms AB ne sont pas les séries « cul-cultes », chastes et puritaines, qu’on nous a trop longtemps décrites. Les sitcoms AB offrent aussi leur lot de dépravation, de débauche, d’immoralité même. Le tout, à l’image de leur auteur, Jean-François Porry aka Jean-Luc Azoulay, fétichiste assumé.

Jean-Luc Azoulay et son cerveau torturé.
Jean-Luc Azoulay et son cerveau torturé.

C’est toute une génération qui n’avait rien vu (pu) voir à l’époque, mais qui désormais constate, note, hallucine devant le torrent d’allusions sexuelles déversées au sein de leurs sitcoms AB fétiches. Le but de cet article sera de répertorier, de classer, les thèmes classés « X » les plus récurrents dans les sitcoms AB : l’adultère (ou échangisme), le sadomasochisme, le fétichisme, le viol et enfin la pornographie (!)

L’adultère, l’échangisme : une norme ?

La tromperie est l’élément moteur des rapports (sexuels) dans les sitcoms AB. Deux sitcoms se détachent tout particulièrement, que l’on pourrait volontiers qualifier de clubs échangistes : Hélène et les Garçons et les Années Fac. Dans Hélène et les Garçons, le groupe d’amis passe le plus clair de son temps à coucher avec les petit-e-s ami-e-s de leurs homologues. Quelques personnages se sont même spécialisés en quelque sorte dans ces pratiques immorales : Christian, José, Anthony pour les garçons. Linda, Justine ou encore Sandra du côté des filles.

« La technique favorite de Lynda est à l’image du piège de la mante religieuse »

On peut prendre l’exemple de la perfide Linda (Lynda Lacoste, elle-même au passé sulfureux). Le mannequin XL australien apparaît pour la première fois dans la série au côté de Sébastien. Mais elle le trompe rapidement avec Christian, tout en faisant une escapade « crossover » avec Luc de Premiers Baisers. Mais elle finit par rebondir en flirtant avec Nicolas à la fin du Miracle de l’Amour, tout en miroitant à Olivier une possible histoire d’amour. Sans parler bien sûr par la suite de ses frasques sur l’île de Love Island…

Christian pris dans le piège de la mante religieuse.
Christian pris dans le piège…

Sa technique favorite est à l’image du piège de la mante religieuse : attirer les garçons dans sa voiture, une décapotable, les séduire avec son petit accent mielleux, les supplier de ne pas tromper leur petite amie officielle, pour finir par les attirer dans ses griffes démoniaques. Une vraie succube. Le reste des personnages n’a pas la possibilité de profiter d’une automobile pour s’adonner à la fornication. Le plus souvent, un lieu « neutre » est utilisé : le garage des garçons dans Hélène, la chambre de bonne de Jérôme dans Premiers Baisers, ou encore le « repaire » dans la Philo.

Ambiance "partouze" chez Jérôme.
Difficile de fourrer dans de telles conditions.

« Avec ce type de personnage, les filles sont rabaissées au simple rang de bout de viande, juste bonnes à baiser »

José, incarné par l’espiègle Philippe Vasseur, érige quant à lui la tromperie au rang d’art. Véritable Casanova, il fait de la jolie et naïve Bénédicte la reine des cocues. Il suit en cela les pas du maître Christian, le Cri-cri d’Amour, le batteur qui maltraitait le cœur et le corps des femmes dans Hélène et les Garçons. Avec ce type de personnage, les filles sont rabaissées au simple rang de bout de viande, juste bonnes à baiser. A mille lieux de l’image romantique et asexuée du couple phare formé par Hélène et Nicolas.

violencris
Le Cri-cri a un gros appétit. Là, il se prépare une galette bretonne accompagné d’un bon litre de cidre.
Le triolisme vire rapidement à l'hystérie.
José se fait vraiment plaisir. Bon ok, c’est un garçon, lui.

La situation est encore pire dans les Années Fac, le véritable club libertin d’AB. Justine porte bien son nom subversif : tout en se donnant l’image d’une fille simple et fidèle, elle couche avec Jérôme ou Anthony selon son humeur ou ses pulsions. Elle réussit le tour de force de changer trois fois d’avis entre les deux rivaux. Résultats : les deux rivaux finissent par s’affronter dans un duel fratricide, qui a pour conséquence d’envoyer Jérôme à l’hôpital. Les malheurs de la vertu qu’il disait…

Non, nous ne sommes pas dans un téléfilm d'M6 mais dans les Années Fac...
Non, nous ne sommes pas dans un téléfilm d’M6 mais dans les Années Fac…
La chair fraîche directement exposée aux yeux (et aux bites) des deux héros des Années Fac.
La chair fraîche directement exposée aux yeux (et aux bites) des deux héros des Années Fac.

« Une forte inflation de MST transmises au sein de la joyeuse bande de Justine »

Quant à Luc, il trompe à plusieurs reprises Virginie, elle-même pas exempt de tout reproche. De mauvaises langues chez les sitcomologues évoquent d’ailleurs une forte inflation de MST transmises au sein de la joyeuse bande de Justine. Quid de la blennorragie de Jérôme ? Par ailleurs, Anthony se révèle incapable de résister à la moindre chienne en chaleur qui lui passe sous le nez : Clarisse, Sandra et une liste interminable de figurantes en chaleur. Dans un épisode, il va jusqu’à inventer un frère jumeau afin de « sortir » avec trois nanas en même temps. Un héros zemmourien si l’on peut dire.

Les cas les plus « cliniques » sont à chercher du côté des personnages de « méchants » : Nathalie, Isabelle, Clarisse, Sandra, ou encore Thomas Fava, rare figure masculine de « bad guy ». Contrairement aux héros des sitcoms, ces « mauvais personnages » vivent leur sexualité outrageante de manière complètement assumée. Ils se vantent ainsi de faire l’amour… sans avoir besoin d’amour. Tous les moyens sont bons pour coucher avec les « gentils » : manipulation, chantage, pression psychologique. Des comportements digne des « missions » des meilleurs saisons de Secret Story.

« Baiser chez AB est certes bien vu, mais il faut le faire dans les règles de l’art »

Néanmoins, car la morale doit toujours être sauve chez AB, ils sont frappés des pires malheurs possibles : solitude, sida, tentatives de suicide…etc. Baiser chez AB est certes bien vu, mais il faut le faire dans les règles de l’art.

Mais Nathalie débarque avec d'horribles marques sur le visage. Sapristi, des salauds ont tenté de la violer !
Chez AB, on paye toujours sa sexualité déviante !

« Le « Camel toe », l’autre grand sujet tabou des années AB Productions »

Reste à dire un mot sur le couple roi de l’adultère : celui formé par Bernard Minet et Valériane dans la sitcom des Musclés. Couple hystérique par excellence, les deux fiancés se trompent allègrement durant la totalité des épisodes de Salut les Musclés, puis de la Croisière Foll’ Amour. C’est d’ailleurs dans ce beau bateau que Valériane s’éclate sexuellement en compagnie de l’inénarrable Tonio, le marin muet. En outre, des extraterrestres femelles débarquent et mettent les hormones des Musclés à ébullition. Combien de litres de bave ont ainsi coulé des bouches des Musclés à la vision des tenues moulantes et transparentes d’Hilguegue ? Le « Camel toe », l’autre grand sujet tabou des années AB Productions.

Hilguegue, bombe sexuelle extra-terrestre. Notons que les soutifs n'existent pas chez Ab Prod'.
Hilguegue, bombe sexuelle extra-terrestre. Notons que les soutifs n’existent pas chez Ab Prod’.
Apparemment, le Camel Toe était très tendance sur Vega.
Apparemment, le Camel Toe était très tendance sur Vega.

On évoquera enfin les quelques cas avérés de partouzes. José, toujours lui, vit ainsi une un sordide threesome avec Bénédicte et Adeline. Quant au Miel et les Abeilles, c’est en quelque sorte « l’allégorie AB de la tournante ». Beaucoup d’abeilles semblent en effet avoir chercher à butiner, voire lécher le miel de Lola…

Dans un tout autre genre, le Collège des Cœurs Brisés n’échappe pas à cette ambiance malsaine qui se dégage des sitcoms AB. Destinée a priori aux enfants les plus décérébrés des 90’s, on y voit se développer une étrange relation entre deux professeurs, dont la mission est en théorie de redonner le goût de vivre à des élèves malheureux en amour.

De quoi éveiller certains soupçons.
No comment.

François et Mathilde enseignent ainsi une pédagogie improbable, basée sur l’oubli et le refus d’aimer à nouveau. Mais surtout, les deux enseignants semblent eux-mêmes ressentir des pulsions sexuelles incontrôlables. Les dialogues entre les deux personnages finissent donc irrémédiablement par cet échange plus que douteux :

– Ô Mathilde
– Ô François
– Ô Mathilde
– Ô François
– Ô Mathilde
– Ô François

François a un plan B si Mathilde n'est pas open...
François a un plan B si Mathilde n’est pas open…

Pour finir notre tour d’horizon des relations sexuelles socialement déviantes, il faut mentionner les relations sentimentales vécues entre « jeunes » et « vieux ». Plus exactement entre jeunes filles et hommes matures. La plus évidente est bien sur celle entre Monsieur Girard et Annette. Point de passage à l’acte évidemment à l’écran, mais les sous-entendus sont constants et parfois gênants, le tout sous les yeux d’une Madame Girard passablement à côté de la plaque. La révélation du fameux #Annettegate dans les Mystères de l’Amour a forcément obligé à revoir d’un autre œil les fameuses scènes de « proximité » entre les deux personnages, voire à imaginer les pires scénarios.

AB et ses déclinaisons de Lolita nabokoviennes

D’autres relations de ce type peuplent les sitcoms AB, la Lolita nabokovienne se déclinant en plusieurs modèles. Ainsi, Julie, dans l’École des Passions, tombe éperdument amoureuse de son prof de théâtre, Rémi Ferrand. Ce dernier est à deux doigts de craquer pour la jeune pucelle, avant finalement de la quitter pour retourner dans les bras de sa femme… enceinte. Dans la Philo selon Philippe, les filles tombent toutes amoureuses de leur prof, mais c’est uniquement Émilie qui franchit le Rubicon, en couchant avec le prof de maths. Enfin, l’attirance ambiguë que ressent Antoine dans le Miel et les Abeilles pour sa nièce, Joëlle (Marie Roversi), ajoute une touche d’inceste au tableau. AB est un peu glauque, on ne le dira jamais assez.

Crypto-inceste à la maison du Miel et les Abeilles...
Crypto-inceste à la maison du Miel et les Abeilles…

« Il faudra attendre les Mystères de l’Amour pour que la décadence soit totale »

Néanmoins, il est impossible d’affirmer que les relations sexuelles dans le petit monde d’AB puissent être aussi libres et fantasques qu’elles en ont l’air. Certes, il y a une influence post-soixante-huitarde évidente qui traverse l’univers AB de Jean-Luc Azoulay, mais l’idéal affiché et affirmé dans les sitcoms reste celui de la bonne vieille fidélité. La morale est donc (pour le moment) sauve. Il faudra attendre les Mystères de l’Amour pour que la décadence soit totale.

Dans LMDLA, on franchit clairement un palier. Ici, la petit sœur d'Hélène en "camgirl".
Dans LMDLA, on franchit clairement un palier. Ici, la petite sœur d’Hélène en « camgirl ».

« Le Sadomasochisme cher à Jean-Luc Azoulay »

Les enfants qui ont regardé les sitcoms AB dans les années 90 n’ont pas vu cet aspect, pourtant omniprésent : les relations sadomasochistes que vivent certains personnages des sitcoms AB. Dans un article très intéressant, un ancien fan des productions AB décrit bien ce décalage qui a trop duré : « Je ne m’étais pas rendu compte étant enfant, mais cela prend un tout autre sens maintenant que je connais un peu plus la vie. En effet, dans ces différentes séries, on peut voir des relations d’une morale douteuse, carrément malsaine dans certains cas, entre les protagonistes. » [1] En effet, on peut énumérer toute une liste de couples dont le mode de fonctionnement tient avant tout à une relation de type maître à esclave. L’exemple le plus connu est sans doute le couple formé par Isabelle et Jean-François, déjà analysé dans la biographie de Franck Tordjman.

L'interminable humiliation de Jean-François par Isabelle.
L’interminable humiliation de Jean-François par Isabelle.

« Laly se trouve aussi un petit ami esclave »

Mais cet exemple est loin d’être unique, et la sitcom Hélène a eu aussi ce cas de figure, lorsque Laly se trouve un petit ami « esclave ». Dans ce genre de relation, c’est principalement la femme qui est la dominante, et l’homme le soumis. Celui-ci se prosterne aux pieds de sa déesse, porte ses sacs, fait ses courses, masse les pieds…etc. Il doit accepter toutes les humiliations, jusqu’à aider sa « maîtresse » à trouver des hommes pour satisfaire ses incontrôlables désirs sexuels.

sexe ab laly
Même la douce Laly finit par s’adonner aux joies d’une relation SM avec son « Monsieur esclave ».

Un autre cas de ce type est à relever : celui entretenu par le double personnage incarné par Aurore Brunel, qui sévit à la fois dans la Philo Selon Philippe (Florence), et les Années Fac (Sandra). Dans la « sitcom philosophique », son personnage (Flo), frigide assumée, humilie le pauvre Serge (Alexis Loret) durant la quasi totalité de la série, pratiquant sur lui une forme d’aliénation psychologique. Elle lui interdit ainsi de l’embrasser, ni même de la toucher, mais l’empêche tout autant de s’épanouir ailleurs, avec d’autres filles.

Dans les Années Fac, son personnage (Sandra), nymphomane assumée, après avoir couché avec l’ensemble des garçons de la série, fait du cousin de Luc, Paul, un véritable esclave à sa botte. Point commun entre ces deux personnages : ce sont deux femmes qui utilisent leur pouvoir de séduction sur des hommes censés être des séducteurs, pour les rabaisser au rang de vulgaire larbin.

Maîtresse Sandra dans ses œuvres.
Maîtresse Sandra dans ses œuvres.
Sexe, pouvoir et trahison au menu avec le couple Sandra & Louis-Philippe.
Sandra assume d’utiliser le sexe comme une arme.

« Le personnage de Sandra des Années Fac symbolise le mieux ce qu’est une dominante SM dans les sitcoms AB »

Néanmoins, c’est surtout le personnage de Sandra des Années Fac qui symbolise le mieux ce qu’est une dominante SM dans les années sitcom : capable de tout pour séduire l’homme qu’elle veut, quitte à coucher avec tous ses potes sans exception, de manipuler ses sentiments, de pratiquer un immonde chantage (comme celui de mentir sur une prétendue grossesse à Anthony). Mais elle est aussi parfois victime de ses propres agissements: elle devient à son tour l’esclave, incapable à son tour de résister aux intimidations d’Anthony et de son gros pénis.

Jouer le rôle de garce lubriques n'est pas sans risque...
Jouer le rôle de garce lubriques n’est toutefois pas sans risque…

« Jean-Luc Azoulay aurait-il une face sombre, inavouable, qui serait liée à son célèbre pseudonyme de Jean-François Porry ? »

Mettre ce type de relations sado-masochistes à l’écran n’est pas anodin dans des séries destinées aux enfants et adolescents. De prime abord, elles choquent par leur violence visuelle et symbolique. En outre, elle ont pour but de faire réagir sur des thématiques importantes : les relations de pouvoir entre les hommes et les femmes, l’aliénation mentale, la violence, les dangers de l’amour…etc.

On peut aussi y voir plus prosaïquement l’influence à l’écran des fantasmes d’un certain Jean-Luc Azoulay. Le scénariste-producteur, homme de pouvoir, a en effet ses propres obsessions, notamment celle de la femme dominatrice. Ainsi, l’hypothèse la plus folle que l’on peut émettre est la suivante : Jean-Luc Azoulay aurait-il une face sombre, inavouable, qui serait liée à son célèbre pseudonyme de Jean-François Porry ? Le fait que le personnage le plus soumis de la galaxie AB se nomme Jean-François semble en être la preuve indirecte la plus manifeste…

Fétichismes…

Autre perversion reconnue de JLA, les pieds des femmes. Depuis Freud, le fétichisme du pied ou foot fetish est considéré comme une perversion sexuelle. [2] Plusieurs anciens d’AB ont confirmé le fétichisme de JLA : Fabien Remblier dans son livre, ou encore Jérémy Wulc dans son éphémère blog. Ce dernier y raconte la première soirée organisée par l’équipe du tournage de la Philo Selon Philippe : « Après quelques heures, Jean-Luc a voulu masser quelques pieds, et une des comédiennes lui a donné les siens pour assouvir ce fantasme… mais je ne me souviens plus qui ! » Le nombre de scènes, toutes séries confondues, où l’on voit un type masser ou vernir les pieds d’une fille, se compte par centaines.

Orgie de pieds dans les sitcoms AB. Avis aux amateurs.
Orgie de pieds dans les sitcoms AB. Avis aux amateurs.

« Il semble certain qu’une fille aux pieds palmés n’aurait eu aucune chance d’être recrutée dans un casting AB »

Que ce soit dans le Miel et les Abeilles, Hélène, Premiers Baisers ou encore les Filles d’à Côté, les hommes sont quasiment tous atteints de podophilie. Les pieds sont ainsi scrutés, admirés, massés, vermis…etc. Le tout généralement sous la forme de rituels bien huilés, dans lesquels la fille se place en position d’autorité sur le garçon, celui-ci placé littéralement aux pieds de madame. Comme l’avait déjà souligné Quentin Tarantino, grand fétichiste des pieds revendiqué, dans son film Pulp Fiction, le massage du pied est un acte érotique qui équivaut à un rapport sexuel. On ne sait si les filles étaient recrutées en fonction de la beauté supposée de leurs pieds, mais il semble certain qu’une fille aux pieds palmés n’aurait eu aucune chance d’être recrutée dans un casting AB Productions.

« Honnêtement je pense que mon fétichisme vient du Club Dorothée »

Aujourd’hui, sur des sites internet consacrés, on peut lire de nombreux témoignages de téléspectateurs, à jamais marqués par le caractère fétichiste des productions AB. A cet égard, nous citerons le message du bien nommé « Man under foot » : « J’étais de cette génération de gamin qui a eu la chance d’avoir le club Dorothée pour rythmer ses vacances. Elles se déroulaient lors de l’émission « Pas de pitié pour les croissants ». On pouvait y voir Corbier mettre du vernis à ongles aux pieds d’Ariane puis lui mettre des escarpins et les embrasser ! Honnêtement je pense que mon fétichisme vient de là car il y a eu tellement de scènes de ce genre que je passerais la journée à toutes les raconter. La plus fameuse se déroule dans un clip d’une chanson de Dorothée, dont je ne me rappelle plus le titre, qui se déroule dans la jungle (enfin en studio avec une fausse jungle mal faite mais bon…). Dorothée est vêtue d’une jupe courte et d’escarpins à talon haut (c’est vrai c’est ce qu’il faut pour la jungle…). Des militaires essaient de capturer un énorme gorille (enfin un gars déguisé en gorille avec un costume pitoyable !) et alors que tous ces militaires (au moins 7 ou 8) sont allongés sur le dos avec un air méchant en guettant le passage du gorille, Dorothée leur marche dessus, un pas sur chaque sans qu’aucun ne bouge (pourtant avec ses talons ça devait pas passer comme une lettre à la poste!) Vraiment excellent !!! » [3]

La grande question : des comédiens AB ont-ils eux-même fini par devenir fétichiste des pieds ?
La grande question : des comédiens AB ont-ils eux-même fini par devenir fétichiste des pieds ?

C’est sans aucune contestation possible la cul-tissime sitcom des Filles d’à Côté qui va perturber toute une génération de jeunes pervers en puissance. L’abondance de mini-jupes, de décolletés foisonnants et de plans insistants sur les pieds rassemblent encore aujourd’hui toute une cohorte d’amateurs de MILF, de foot fetish et de gros seins, suivant assidûment les rediffusions d’AB1 ou de TMC.

Les bOObs d'à côté.
Les bOObs d’à côté.

« Regarder les Filles d’à Côté, ça me fait carrément exploser la bite »

On peut ainsi constater que les fans des pieds des comédiennes AB sont toujours bien actifs sur le web. Il suffit de se plonger dans les commentaires des vidéos Youtube, comme celle nommée à juste titre « Jolis petons » (qui possède plus d’1,5 millions de visionnages !). On peut y lire de nombreux propos édifiants, en français ou en anglais. Ainsi un certain Feetlover81 assume à 100% son fétichisme : « Ça me fait carrément exploser la bite ». Pour le dénommé Insidius87, cette vidéo est l’occasion de s’interroger sur les pieds de la belle Cécile Auclert : « I wanna smell the blond feet as well !… How much do you think they smell bad ? ». Enfin Roland37276 met tout le monde d’accord : « C’était génial ce feuilleton : je me souviens très bien de cet épisode ! Le pied est en effet un élément érotique très important. Vive les filles avec de beaux pieds ! » [4]

Cécile Auclert, pour les amateurs de gros boobs et de MILF.
Cécile Auclert, pour les amateurs de MILF.

« Mon attirance honteuse pour Fanny… sûrement un complexe d’œdipe mal résolu. Ou un attrait précoce pour les MILF »

On le constate, une des comédiennes de la sitcom revient souvent dans les innombrables fantasmes avoués sur internet par les téléspectateurs : Fanny, ou plutôt Cécile Auclert. Un sitcomologue se confesse d’ailleurs sur cet épineux sujet : « Quand j’étais jeune, mais vraiment très jeune en plus, ambiance sweat Waïkiki et collection de Cosmix, j’étais amoureux de Cécile Auclert, alias Fanny des Filles d’à Côté. C’est ultra-honteux, je trouve. Sûrement un complexe d’œdipe mal résolu. Ou un attrait précoce pour les MILF ». [5] Dans le cas Auclert, c’est le fétichisme des (gros) seins qui est à l’honneur. Un forum lui est même consacré sur le site poitrinead ! [6] Toutefois, il faut se garder de généraliser un hypothétique fétichisme du sein dans les sitcoms AB. C’est au contraire le phénomène inverse qui prédomine : les petits seins sont à l’honneur et Cécile Auclert fait figure de remarquable exception. En outre, le port du soutien-gorge se fait plutôt rare chez les comédiennes AB…

Parfois, des personnages secondaires peuvent nous offrir de belles surprises.
Parfois, des personnages secondaires peuvent nous offrir de belles surprises.
Les seuls boobs visibles dans une sitcom AB ! Dans les "Garçons de la Plage", forcément...
Les seuls boobs visibles dans une sitcom AB ! Dans les « Garçons de la Plage », forcément…

« Il suffit de taper les noms des comédiennes dans google image pour tomber très rapidement sur des captures d’écran olé olé »

Internet joue donc un rôle important dans cette nouvelle étiquette sulfureuse que l’on accole peu à peu aux sitcoms AB. Il suffit en effet de taper les noms des comédiennes dans google image pour tomber très rapidement sur des captures d’écran « olé olé », voire des montages ridiculement mal exécutés et ouvertement pornographiques. Il faut dire que les sitcoms AB ont donné de quoi faire fantasmer la frange des fans les plus pervers : en effet, dans la plupart des sitcoms les comédiennes ne portent pas de petite culotte. Il suffit alors aux fans de scruter les moindres « failles » de cadrage pour admirer les pubis des stars AB. Une passion comme une autre… En outre, d’autres catégories de fétichistes peuvent porter un étonnant intérêt aux productions AB, à l’instar des fans de cuir (Anthony est une petite star au sein du joyeux univers du Clothing fetish).

Anthony et ses pantalons en cuir...
Anthony et ses pantalons en cuir…

« Dernier cas de fétichisme tout à fait exceptionnel : le beurrage de tartine pour son amoureuse »

Enfin on peut relever un dernier cas de fétichisme tout à fait exceptionnel : le beurrage de tartine pour son amoureuse. C’est principalement l’affaire d’Ary, incarné par François Rocquelin dans le Miel et les Abeilles. Follement amoureux de « sa » Marie, il passe le plus clair de son temps à mettre du beurre dans les tartines de sa promise. Métaphore plus qu’osée de l’acte sexuel, qui semble être passée relativement inaperçue à l’époque… Pourtant, le fétichisme du beurre (ou de la margarine) a peut-être une certaine vitalité depuis les exploits de Marlon Brando dans le Dernier Tango à Paris !

Ary, the serial tartineur.
Ary, the serial tartineur.

Viol chez Ab Prod’

On le sait, les relations amoureuses sont au cœur des intrigues des sitcoms AB. Quelle place pour le viol au milieu de cette tension sexuelle omniprésente ? Depuis quelques années, de nombreux analystes ont remarqué que la délicate question du viol a été volontairement bâclée dans les sitcoms AB : « C’est une bonne chose d’en parler, mais quand c’est aussi régulier, et surtout avec aussi peu de conséquences, on ferait passer le viol pour presque banal. Exemple, dans la série Hélène et les garçons, de mémoire, Nathalie subit un paquet de tentatives, Adeline/Manuela se fait violer une fois, Thérèse se fait violer une fois, et plusieurs autres personnages féminins ont essuyé des tentatives un certain nombre de fois. Le pire étant qu’à chaque fois, la bande casse gentiment la gueule des violeurs gosses de riches, et ça ne va pas plus loin. La banalisation du viol et la quasi non sanction du viol fait peur à voir. » [7]

Le viol chez AB c'est aussi les fausses tentatives de viol.
Le viol chez AB c’est aussi les fausses tentatives de viol.

« Un homme de pouvoir qui viole une jeune première, tu sens limite le fantasme malsain. Il faut préciser le cynisme évident de la démarche »

Abordées avec légèreté, les conséquences psychologiques du viol sont effectivement rayées de la mémoire collective des personnages avec le clap de fin de l’épisode. En outre, le viol dans AB semble plus s’approcher du simple fantasme que de la perversion sexuelle. Un brillant commentateur sur le blog des Vingtenaires semble avoir compris ce qui se cache derrière ces agressions sexuelles : « Le viol réussi ou non revient régulièrement et souvent sur le schéma de l’homme plus âgé et charismatique qui essaie de violer la jeune niaise. On a Virginie qui manque de se faire violer dans les Années fac par un producteur bidon de ciné, la chaudasse de la Philo selon Philippe qui manque de se faire violer par un prof remplaçant puis par un photographe. Un homme de pouvoir qui viole une jeune première, tu sens limite le fantasme malsain. Il faut préciser le cynisme évident de la démarche. Effectivement, il y a clairement un fantasme un peu malsain tendance Sadien, dans ce schéma de l’homme plus âgé qui déniaise la jeune vierge. Et par ailleurs, y a un humour assez noir dans le traitement du viol (elle se fait gang-banger, ils ont la menace naked pics on Perez Hilton sur la tête = œil pour œil) J’avais lu un truc marrant sur Azoulay et les chansons qu’il écrivait pour les Musclés. En gros, il écrivait délibérément des paroles hyper cul et les enrobait dans un produit pour enfants (les Musclés donc) parce qu’il trouvait ça drôle comme démarche. Y a peut-être de ça aussi dans le thème du viol réglé via une bonne vieille farce en fin d’épisode… » [7]

Encore un producteur qui veut se farcir Vivi...
Encore un producteur qui veut se farcir Vivi…

« Il faut se méfier des producteurs, il y a beaucoup de gens douteux »

Encore une fois, c’est l’ombre d’Azoulay qui semble planer derrière ces histoires de viols à répétition. Comment ne pas le soupçonner de fantasmer sur ce thème en tant que producteur tout puissant ? Il confie d’ailleurs lui-même dans ses propres séries, par l’intermédiaire de son avatar Monsieur Girard : « [qu’il] faut se méfier de ce milieu [des producteurs], il y a beaucoup de gens douteux ».

La culotte de Madame Azoulay, peu avant une scène gênante de tentative de viol en groupe sur Love Island.
La culotte de Madame Azoulay, peu avant une scène gênante de tentative de viol en groupe à Love Island.

Et comment ne pas penser à Thomas Fava l’illustre producteur d’Hélène, qui drogue la jeune chanteuse pour abuser d’elle : le nom Fava est aussi celui d’un producteur d’AB ! Il est tentant de rapprocher cette réflexion à ce qu’il se passe dans les Vacances de l’Amour : Jeanne (Isabelle Bouysse, la comédienne de sitcoms qu’il a épousé dans la « vraie » vie), subit plusieurs tentatives de viol. De là à y voir son propre fantasme mis en scène…

Thomas Fava, manipulateur, pervers... et soumis !
Thomas Fava, manipulateur, pervers… et soumis !

Le viol, on l’a vu, est très mal traité dans les productions AB. En plus d’être banalisé, le viol permet aussi aux protagonistes mâles de manifester leur virilité. Pas besoin d’appeler la police, seule la justice divine du « œil pour œil, dent pour dent » y est appliquée. Quand la jeune et fragile Virginie est agressée dans Premiers Baisers, c’est un Jérôme défiguré par un coquard qui revient triomphant devant ses amis, le violeur ayant été puni par ses propres poings. Pour Jérôme, c’est une affaire personnelle : en l’absence de Luc, il doit jouer le rôle du petit ami. Et surtout, on ne touche pas à la cousine de Justine.

Virginie a fait une escapade dans l'Yonne avec un garçon. Grossière erreur.
Quand on est violée chez AB, on a plus que ses yeux pour pleurer.

De même, quand Taxi (Caroline Hème) est agressée et violée par le groupe de rock rival des Garçons, c’est à coups de battes de base-ball que se règle le différent. Tant pis pour le suivi psychologique de la victime, c’est l’honneur masculin qui doit être sauf. On ne s’attaque pas à une femme de la « tribu » sans risquer de se faire casser la gueule. Même Philippe Daubigné, le prof de philo, pourtant autoproclamé non violent, frappe un photographe quand celui-ci tente de violer une de ses élèves.

« Si les méchants violeurs doivent être punis, Manuela doit aussi se remettre en question… »

Le cas le plus troublant et gênant de cette thématique du viol, est sans conteste « l’affaire Manuela » dans le Miracle de l’Amour. Ici, se joue l’éternel lien de causalité établi, entre d’une part le viol, et la supposée « mauvaise vie », la « mauvaise attitude » de la fille en question qui subit l’agression. A raison combattue par les mouvements féministes, cette lecture réactionnaire du viol est de mise chez AB. Dans notre exemple, Manuela sort régulièrement en boite de nuit, fricote avec des inconnus. Si les méchants violeurs doivent être punis, Manuela doit aussi se remettre en question…

La déchéance de Manuela au Nelly's, accompagné par une danse adéquate.
Généralement, le viol commence comme ça… AB, un univers impitoyable (pour les femmes).

« Quand Clarisse viole…. Ary ! »

Pour achever cette analyse du viol chez AB, il faut dire un mot sur un aspect surréaliste : le viol féminin ! Car oui, nous avons aussi droit à des tentatives de viols commis par des femmes. C’est le cas lorsque Clarisse, vraie « salope made in AB », s’attaque à ce pauvre Ary. Poussé violemment sur le canapé, rires enregistrés en fond sonore, arrêt sur image avec les jambes en l’air, ce dernier subit une véritable humiliation.

Encore une fois, le viol est puni « à l’ancienne ». Luc, Anthony et Annette se chargent de réparer l’affront et vengent l’honneur d’Ary en donnant une bonne correction à Clarisse, même si les garçons se refusent à la frapper (elle propose aux garçons un plan à trois pour s’excuser, mais Annette intervient et lui met une bonne baffe). Si cet aspect du viol féminin est évidemment anecdotique, il remplit une double fonction : toujours plus banaliser la gravité du « vrai viol », tout en surfant sur la thématique misogyne de la femme machiavélique, usant de son corps comme d’une arme.

Le fameux viol d'Ary par Clarisse.
Le fameux viol d’Ary par Clarisse.
Heureusement que la loi du talion d'AB veille.
Heureusement que la loi du talion d’AB veille.

Pornographie et AB

Comment diable pouvoir associer pornographie et sitcoms AB ? Nous l’avons vu, ces séries en apparence lisses, offrent tout un panel de perversions. Mais à l’évidence, un autre constat s’impose : nous ne voyons rien à l’écran, du moins pas grand chose de fondamentalement croustillant. L’acte sexuel est toujours caché, suggéré mais jamais montré. Il faut alors se contenter de quelques lignes de dialogues, ou bien de plans de personnages se rhabillant sur le canapé, laissant le champ libre à notre imagination fertile.

Même le fameux canapé des Girard devait être en réalité maculé de fluides en tous genres.
Même le fameux canapé des Girard devait être en réalité maculé de fluides en tous genres.

Quelques sitcoms vont tout de même un peu plus loin. Les épisode de la Philo selon Philippe, centrés sur l’histoire d’Émilie Soustal, font plus que sous-entendre les différentes parties de jambes en l’air : celles-ci ont lieu au « repaire », mais aussi l’école, ou encore à même dans le bureau de Monsieur Gautrat. La sitcom oubliée Talk Show offre aussi des plans osés.

Là, c'est limpide : il y a bien eu fornication au "repaire".
Là, c’est limpide : il y a bien eu fornication au « repaire ».

En outre, c’est dans tout ce qui entoure les sitcoms AB qu’il faut aller chercher les éléments les plus subversifs. Nous passerons sur le cas Anthony Dupray, que nous avons déjà évoqué dans sa biographie : érection outrageusement visible à l’écran dans les Années Fac, attitude décadente en coulisses… tout a été dit sur le bad boy du Havre.

Anthony, largement à la "hauteur" de la fougue son personnage...
Anthony, largement à la « hauteur » de la fougue son personnage…

Nous retiendrons cependant deux figures hautement représentatives de cet aspect « pornographique » de l’univers AB, toutes deux provenant de la même sitcom, le Miel et les Abeilles : Mallaury Nataf et Giant Coocoo.

« Je me souviens que son minou a fait la une des tabloïds, de Voici à VSD… Merci Mallaury pour ce souvenir inoubliable de mon enfance »

Comment ne pas se souvenir de Lola, alias Mallaury Nataf et de son absence de petite culotte lors du live au Jacky Show, immortalisé par le zapping de Canal ? La « fleur sauvage » d’AB restera à jamais comme la comédienne la plus trash des années sitcoms. Sa réputation n’a pas faibli depuis cet « événement » (de nos jours on parlerait de « buzz »), avec notamment son passage chez Ardisson, puis son calendrier « sexy » ou sa prestation psychédélique dans l’émission de télé-réalité « La Ferme aux Célébrités » sur TF1. Encore aujourd’hui, Mallaury excite les internautes qui ne lassent pas de ses nombreux vidéos sur Youtube.

Ah non c'est sur, pas sage comme une image la fleur sauvage !
Mieux que le scandale du sein de Janet Jackson, le pubis de Mallaury au Jacky Show.

Un certain Deanx0r résume à lui seul ce que pouvait être l’attitude des jeunes téléspectateurs des années 90 devant leur télé : « Haha… je m’en souviens encore comme si c’était hier. J’étais qu’un môme à l’époque, collé sur l’écran tv tous les mercredis après-midi pour le Club Dorothée. Je me souviens aussi que son minou a fait la une des tabloïds, de Voici à VSD… Merci Mallaury pour ce souvenir inoubliable de mon enfance ! » Blanc1180 rappelle lui une vérité, trop souvent ignorée dans les émissions actuelles consacrées aux années sitcom : « Devant des mômes de 12 ans en plus . Quelle salope ! lol » [8]

« Nain assoiffé de perversité »

L’autre figure AB que l’on peut associer à l’univers pornographique est bien évidemment le cultissime Giant Coocoo. Ou plutôt Désiré Bastareaud, ancien acteur porno des années 70-80. Sa particularité est double : il est noir, et surtout, c’est un nain. Au sein du petit monde d’AB, Giant fait vraiment figure d’exception. Et il va s’en dire que le traitement de son cas dans la sitcom est grotesque et ouvertement raciste (il est vrai qu’il cumule les stigmatisations sur son corps, sa couleur de peau et son accent… le jackpot), même si le Miel, de part son caractère de série « sans queue ni tête », permet de relativiser la présence d’un tel personnage.

Giant Coocoo avant AB.
Giant Coocoo avant AB.

Dans le Miel et les Abeilles, Giant est donc un rockeur, qui détruit tout sur son passage (surtout les portes), mange pour un régiment et s’exprime dans un langage très personnel. « C’est Choucrwoute » figure parmi ses expressions favorites, cultes aujourd’hui. Grand séducteur malgré tout, il vit une histoire d’amour avec Marie de Maubeuge. Toutefois, on ne verra jamais les deux comédiens s’embrasser sur la bouche…

Le couple improbable.
Le couple improbable.

Est-ce à cause d’une simple clause dans le contrat de la comédienne, ou une limite à ne pas dépasser dans une série destinée théoriquement à la jeunesse ? Nous ne saurons probablement jamais. Valérie Melignon, la comédienne qui incarne Marie, n’a pas souhaité s’épancher sur le sujet avec nous (« C’était un choix avec la Prod. Je n’en dirai pas plus »), tandis que de son côté, Giant est malheureusement décédé en 2005… d’un accident de voiture. RIP Giant.

Une question subsiste : comment celui qui a été l’acteur principal du film Nain assoiffé de perversité a-t-il pu tourner dans une sitcom AB, sur TF1, dans une série destinée principalement à un public jeune ?

Lier la pornographie et les sitcoms AB est donc un exercice délicat comme nous pouvons le voir. Il nous a semblé finalement utile d’interroger les premières intéressées sur leur rapport à AB, c’est-à-dire les stars du porno de chez nous. [9]

Non, rien.
Non, rien.

Les sitcoms AB et les stars du porno hexagonal

  • Les sitcomologues : Regardiez-vous les sitcoms AB ?sexe ab delage
    Delfynn Delage : Non pas vraiment, j’en regardais si je tombais dessus par hasard pour m’endormir… (NDLR : pas pour baiser ?)
    LS : Quel comédien de sitcom est clairement baisable ?
    DD : Franchement je connais pas les noms des acteurs des sitcoms, mais je me souviens juste du fiancé d’Hélène et de Cricri…
    LS : Seriez vous prête à partouzer avec les Musclés ?
    DD : J’aime pas les partouzes (NDLR : ah bon ?), alors ça serait le comble !
  • Les sitcomologues : Regardiez-vous les sitcoms AB ?
    Anais Hills : Oui j’étais petite mais j’ai adoré ça.
    LS : Quel comédien de sitcom est clairement baisable ?sexe ab anais
    AH : Je pense a Cricri d amour sans hésiter !!!!!! (NDLR : Sébastien Roch si tu nous lis, fais toi plaisir)
    LS : Seriez-vous prête à partouzer avec les Musclés ?
    AH : Oui oui avec Framboisier of course ! (NDLR : Oh my god !)
    LS : Enfin selon vous certains ou certaines acteurs(trices) auraient pu jouer dans un film X ?
    AH : Oui Linda aurait fait une jolie bourgeoise salope (NDLR : bien vu !) et j’aurais bien vu Gérard des Filles d’à Côté dans un film gay ! (rires)
  • Les sitcomologues : Regardiez vous les sitcoms AB ?sexe ab allyla
    Allya : Oui !
    LS : Quel comédien de sitcom est clairement baisable ?
    Allya : Yves et Hervé Noël dans le Miel et les Abeilles (NDLR : ce sont des jumeaux Madame !), sinon Cricri d’amour dans Hélène et les garçons ! (rires)
    LS : Seriez-vous prête à partouzer avec les Musclés ?
    Allya : Non (NDLR : ça a le mérite d’être clair).
  • Les sitcomologues : Regardiez-vous les sitcoms AB ?
    Eliska : Oui !
    LS : Quel comédien de sitcom est clairement baisable ?sexe ab eliska
    Eliska : Euh.. dans celle que je regardais je dirais aucun à mon goût, mais par contre Magalie des Filles d’à Côté je dirais pas non !
    LS : Seriez-vous prête à partouzer avec les Musclés ?
    Eliska : Non, je les trouve pas du tout à mon goût! (rires) (NDLR : pareil)
    LS : Enfin selon vous, certains ou certaines acteurs(trices) auraient pu jouer dans un film X ?
    Eliska : Oui, Mallaury Nataf. (rires)
  • Les sitcomologues : Regardiez-vous les sitcoms AB ?sexe ab missy licite
    Missy Licite : Oui je regardais.
    LS : Quel comédien de sitcom est clairement baisable?
    ML : Sébastien de Hélène et les Garçons.
    LS : Seriez-vous prête à partouzer avec les Musclés ?
    ML : Non !! Par contre les Garçons d’Hélène oui !!!

Aujourd’hui, l’image des années sitcom AB a bien changé. Le blog de Fabien Remblier a marqué l’esprit des fans dès 2005, de part ses « révélations ». Et le grand dossier de la revue SoFilm en 2013 sur l’histoire d’AB a provoqué un nouveau buzz sur AB Productions : apprendre que « chez AB, ça baisait énormément« , fait immédiatement le tour du web. En 2015, Anthony Dupray confirmera, sans « balancer » pour autant de noms. En outre, les nombreux « scandales », liés aux Mystères de l’Amour (« Annettegate », « l’affaire Nico & José »), renversent, dans l’imaginaire collectif, l’image lisse et proprette de l’univers AB, pour lui donner cette nouvelle étiquette sulfureuse. Plus personne n’est dupe, AB rime désormais avec cul.


 

1- Tuntun te parle. L’amour dans les séries AB
2- Le Fétichisme du pied.
3- http://www.mistressdestiny.com/forums/archive/index.php/t-11455.html
4- http://www.youtube.com/watch?v=7bcpwbFJcVo
5- Les plus belles nanas des sitcoms AB
6- Cécile Auclert, star sur le site PoitrineAd.
7- Quand je serai grande, je serai Jean-Luc Azoulay
8- La vidéo a été supprimée depuis.
9- Questionnaire envoyé par le sitcomologue Karim. Qu’il en soit remercié ici.

Commentaires